Police nationale congolaise

La Police nationale congolaise a récemment rétabli ses activités dans le secteur de BB Baombo, situé dans le territoire de Kabambare (Maniema). Cette réapparition survient après une absence de trois ans. La population locale accueille favorablement ce retour des forces de police dans la partie sud du Maniema.

Auparavant, les forces de l’ordre et l’armée s’étaient retirées de cette zone en raison des attaques des groupes armés, notamment les Mai-Mai Malaika, qui avaient pris le contrôle de la région. Le président de la société civile de BB Baombo, Kalombo Mubingwa, exprime sa satisfaction quant au retour de la police dans le chef-lieu du territoire de Kabambare.

Police nationale congolaise
Police nationale congolaise à Beni (Nord-Kivu)

Il déclare : « Nous sommes très heureux de voir les policiers revenir à Kabambare. Cela fait longtemps, plusieurs jours, voire trois ans, que nous n’avons pas vu de policiers, ni même de FARDC. Aujourd’hui, nous avons vu les policiers et nous remercions grandement Dieu. Dans quelques jours, nous espérons également voir les FARDC. »

La société civile souhaite également que l’armée se redéploye dans la région. Cependant, les autorités n’ont pas encore communiqué à ce sujet. Heureusement, les activités des groupes armés ont diminué dans le territoire de Kabambare. De nombreux miliciens ont adhéré au processus de paix et attendent la mise en œuvre du Programme de désarmement, démobilisation, réinsertion et stabilisation communautaire (P-DDRCS).

Kabambare retrouve la police après 3 ans sous le joug des groupes Mai-mai

L’absence des forces de police dans la région de Kabambare pendant trois ans s’explique principalement par les attaques des groupes armés, en particulier les Mai-Mai Malaika, qui avaient pris le contrôle de la région. De plus, la région de Kabambare a été le théâtre de plusieurs incidents liés aux groupes armés.

Lire :  Ituri/état de siège : l'armée déploie de nouvelles troupes

Face à cette menace, les forces de l’ordre et l’armée ont dû se retirer pour des raisons de sécurité. Heureusement, avec la diminution des activités des groupes armés et l’adhésion de nombreux miliciens au processus de paix, la police a pu reprendre ses activités récemment.

Cependant, avec la diminution des activités des groupes armés et l’engagement de nombreux miliciens dans le processus de paix, la situation s’est améliorée récemment, permettant ainsi le retour de la police dans la région. La population locale accueille favorablement ce retour, espérant également voir l’armée se redéployer dans la région. Lire aussi : Maniema : La société civile condamne l’évasion de deux présumés meurtriers de Me Dido Kakisingi de la prison centrale de Kindu – Infocongo