Procès Mike Mukebayi

Depuis mai 2023, Mike Mukebayi, ancien élu provincial de Kinshasa, est détenu à la prison centrale de Makala depuis dix mois. Cette longue détention est due au fait que la Cour Constitutionnelle a pris six mois pour rendre un arrêt sur une requête en inconstitutionnalité, et quatre mois pour signifier cet arrêt aux parties, signification qui tarde toujours à arriver.

Malheureusement, le Premier président de la Cour de cassation, lors de sa visite à Makala pour le cas d’un autre détenu âgé de 21 ans, n’a pas pris le temps de passer par les quartiers de Mukebayi. Ce dernier devra donc attendre le prochain SOS retentissant pour espérer attirer l’attention sur son cas. La justice congolaise semble désormais se mouvoir au moyen des SOS… Lire aussi : Justice : Mike Mukebayi, le dernier des « détenus emblématiques » de Makala – Congoguardian

Mike Mukebayi
Mike Mukebayi, ancien député provincial de Kinshasa (archives infocngo.net)

Mike Mukebayi est aujourd’hui le dernier des « détenus emblématiques » qui suscite des interrogations concernant la justice congolaise. Assez emblématique pour attirer l’attention du Premier président de la Cour de cassation, ce dernier a récemment séjourné à la prison de Makala où Mukebayi est détenu depuis dix mois.

Dix mois dans le congélo de la Cour constitutionnelle

Le patron de la Cour de cassation, Elie Ndomba Kabeya, avait en effet été alerté par un SOS du journaliste Stanis Bujakera, notamment concernant le cas particulier de Damas Ngoy Nkungu, un détenu qui attendait déjà depuis 21 ans sans procès. Cependant, Ndomba Kabeya ne semblait pas intéressé par une autre particularité de cette faune judiciaire, à savoir le cas de Mukebayi, dont la détention de dix mois reste inexplicable et injustifiée au niveau de la Cour constitutionnelle.

Le député provincial de Kinshasa Mike Mukebayi interpellé par la police archives infocongo.net

Pour rappel, l’arrestation de Mike Mukebayi est survenue après qu’il a eu soutenu la famille d’un enfant mineur victime de violences lors d’une manifestation de l’opposition le 20 mai, dirigée par Martin Fayulu, Moïse Katumbi, Matata Ponyo et Delly Sesanga. Mukebayi, un proche allié de Moise Katumbi, fait face à des accusations de propagation de fausses nouvelles et d’imputation dommageable. Ces accusations ont été portées à la suite d’une déclaration controversée faite par le député provincial après une marche de l’opposition, le 20 mai 2023, qui a été réprimée avec force. Lire aussi : Procès Mike Mukebayi : la cour d’appel de Kinshasa Gombe sursoit l’affaire ! – Infocongo

Lire :  Evasion de Boma : les gardes s'étaient laissés abuser par une forte musique(officiel)

Mike, l’indomptable…

Mukebayi en Prison à Makala (ph. droits tiers)

Mike Mukebayi, ancien élu provincial de Kinshasa, est actuellement détenu à la prison centrale de Makala depuis dix mois. Son arrestation remonte à mai 2023. Il est poursuivi notamment pour incitation à la haine tribale par la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe. Cependant, la Cour d’appel a suspendu l’affaire en attendant que la Cour constitutionnelle se prononce sur la question d’inconstitutionnalité soulevée par ses avocats. Mukebayi avait été arrêté à la suite de propos tenus lors de son passage à l’émission « Libre débat » sur la chaîne de télévision CML13 émettant sur TNT. Il est le dernier des « détenus emblématiques » à susciter des interrogations concernant la justice congolaise.