Boxeur congolais médaillé d'or aux Jeux africains d'Accra

La 13ème édition des Jeux Africains s’est achevée le 23 mars 2024 à Accra, au Ghana. La République Démocratique du Congo (RDC) a été représentée par une délégation de 152 athlètes dans 16 disciplines.

Malgré des conditions de préparation difficiles et un manque de moyens criant, les athlètes congolais ont réalisé des performances encourageantes. La moisson de médailles est certes modeste, avec 18 médailles au total, dont 2 en or en boxe et de bronze en lutte, elle ne reflète pas l’ensemble des efforts et du courage dont ils ont fait preuve. Lire aussi : Jeux Africains-Handball : Les Léopards s’inclinent en finale – Infocongo

Rosie Tabora Kabeya médaillée de bronze 68kg/Lutte (Ph infocongo.net)

Voici le détail par discipline :

11 médailles ont été glanées par les boxeurs congolais aux Jeux africains d’Accra

Steve Mbiya Kulenguluka (71 kg) et Peter Pita Kabeji (80 kg) ont décroché l’or. Notons que la boxe a également remporté 5 médailles d’argent et 4 médailles de bronze.

A côté de cela, le karaté a permis aux Congolais d’empocher 4 médailles de bronze.

Abigaëlle Mbemba a brillé en kumité dames de moins de 61 kilos, tandis que Sagesse Bikouka a remporté la médaille en kumité messieurs de moins de 75 kilos. L’équipe de kumité dames et l’équipe de kumité messieurs ont également contribué aux médailles.

Autres disciplines :

Le handball a apporté 2 médailles d’argent ; La lutte a contribué avec 4 médailles de bronze ; Le basketball 3X3 a ajouté 1 médaille de bronze.

Au classement final des médailles, la République Démocratique du Congo s’est classée 20ème

Athlètes congolais médaillés à Accra
Athlètes congolais médaillés à Accra

Le point d’orgue de la participation congolaise réside sans aucun doute dans la performance des lutteurs. L’équipe a su tirer son épingle du jeu dans une discipline très disputée, ramenant 4 médailles de bronze :

Lire :  RDC : Les organisations de la presse dénoncent les atteintes à la liberté de la presse

2 médailles de bronze en lutte libre (catégories 57kg et 74kg)

2 médailles de bronze en lutte gréco-romaine (catégories 60kg et 87kg)

D’autres athlètes congolais se sont également distingués dans leurs disciplines respectives. En athlétisme, Grace Kabongo a terminé 5ème du 100m haies, tandis que le boxeur Junior Makabu a atteint les quarts de finale de sa catégorie.

Participation très mal préparée, manque de financement

La participation congolaise aux Jeux Africains d’Accra 2024 a également été émaillée de difficultés. Le manque de financement et de préparation adéquate a handicapé les athlètes congolais, qui ont souvent dû se battre avec des moyens dérisoires.

Athlères congolais dormant à même le sol à Accra
Athlètes congolais dormant à même le sol à Accra (archives infocongo.net)

Le mécontentement des athlètes s’est d’ailleurs manifesté à la fin des jeux, lorsqu’ils ont exigé le paiement de leurs frais de mission avant de retourner à Kinshasa. Ils ont exprimé leur mécontentement devant les médias à Accra. Ces ambassadeurs congolais ont insisté pour être payés en espèces et non via les banques. Le ministre des Sports, Claude François Kabulo Mwana Kabulo, a assuré que ces athlètes recevront leurs frais de mission une fois arrivés à Kinshasa.

Cette situation regrettable met en lumière les défis importants auxquels le sport congolais est confronté.

Défis de Préparation :

La préparation des athlètes congolais pour les Jeux Africains d’Accra a été un véritable défi. Certains athlètes d’athlétisme ont commencé leur entraînement seulement quatre jours avant le début des jeux, soulignant l’urgence de leur situation.

Disparité de Traitement :

De plus en plus, des voix s’élèvent pour dénoncer la disparité de traitement entre différentes disciplines sportives en RDC. Seul le football semble être mieux pris en charge.

Lire :  Urgence choléra à Goma : MSF appelle à l’aide

Il est essentiel que les autorités sportives accordent une attention égale à toutes les disciplines pour permettre aux athlètes congolais de briller sur la scène internationale.

En fait, la participation des athlètes congolais aux Jeux Africains d’Accra 2024 est à la fois encourageante et frustrante. Encourageante car elle démontre le potentiel et la combativité des athlètes congolais. Frustrante car elle met en lumière les carences du système sportif congolais. Lire aussi : Jeux Africains d’Accra : Les athlètes de la RDC brillent ce samedi 16 mars – Infocongo

Il est donc impératif que les autorités congolaises prennent des mesures concrètes pour améliorer les conditions de préparation et de participation des athlètes congolais aux compétitions internationales. L’avenir du sport congolais en dépend.

13èmes Jeux africains d’Accra, une fête continentale

Lors des 13èmes Jeux Africains à Accra, 5000 athlètes d’élite venus de toute l’Afrique ont participé à cet événement multisport historique. Ces jeux ont également servi de qualification officielle pour les XXXIIIe Jeux Olympiques de Paris 2024. Le Ghana a accueilli ces passionnantes joutes mentales et physiques, encourageant l’unité et une rivalité positive entre les jeunes athlètes africains.

Au classement final des médailles, la République Démocratique du Congo s’est classée 20ème. Malgré les défis, ces athlètes ont fièrement porté les couleurs de leur pays et méritent reconnaissance pour leurs efforts exceptionnels.

La 13ème édition des Jeux Africains 2024 à Accra s’est achevée avec des moments de gloire et de détermination. Voici le palmarès global des médailles pour les principales nations participantes :

Egypte : 187 médailles au total, dont 99 en or.

Lire :  Linafoot D1 : As Dauphin noir envisage une victoire face au Racing club ce dimanche à Goma

Nigeria : 121 médailles, dont 47 en or.

Afrique du Sud : 106 médailles, dont 32 en or.

Algérie : 114 médailles, dont 29 en or.

Tunisie : 86 médailles, dont 21 en or.

Ghana : 66 médailles, dont 19 en or.

La République Démocratique du Congo (RDC) a remporté un total de 18 médailles, dont 2 en or. Malgré les défis, ces athlètes ont fièrement porté les couleurs de leur pays et méritent reconnaissance pour leurs efforts exceptionnels.