Augustin Kabuya reconduit informateur par le président Tshisekedi

Augustion Kabuya a été reconduit en tant qu’informateur pour finaliser son rapport sur l’identification de la majorité parlementaire. En effet, l’informateur Augustin Kabuya a présenté son rapport préliminaire au chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, le 26 février 2024. Ce rapport fait suite à ses consultations visant à identifier la majorité parlementaire chargée de conduire à la nomination du Premier ministre et du nouveau gouvernement.

Dans un communiqué diffusé lundi 26 février à la télévision nationale, le président Tshisekedi a demandé à l’informateur de finaliser son rapport. Cette reconduction de mission vise à compléter le rapport en y intégrant des éléments structurants qui faciliteront la conclusion d’un accord de gouvernement entre les membres de la coalition majoritaire. Cet accord portera sur la composition du gouvernement et les objectifs programmatiques qu’ils se fixent.

Mandat de 30 jours renouvelable une fois

Pour rappel, Augustin Kabuya, désigné informateur par le président de la République le 7 février dernier, dispose d’un mandat de 30 jours, renouvelable une seule fois.

Augustin Kabuya remet son rapport aun président Tshisekedi (PH Présidence RDC)

Il est important de rappeler que depuis le 20 février, le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde avait déposé sa démission auprès du chef de l’État. Cette démission a entraîné celle de toute l’équipe gouvernementale, dont 39 membres élus à la députation nationale ou provinciale. Félix Tshisekedi avait alors chargé ce gouvernement d’assurer les affaires courantes jusqu’à la mise en place du nouveau gouvernement.

Signalons qu’en politique, un informateur est une personne désignée pour jouer un rôle crucial dans la formation d’un gouvernement. l’informateur est nommé par le chef de l’État (comme le roi en Belgique ou le président aux Pays-Bas) après des élections ou la démission de l’ancien gouvernement.

Lire :  Province de la Tshopo : Silence, on tue !

Son rôle est d’explorer les différentes possibilités pour former une coalition gouvernementale entre les partis politiques. Il doit identifier les forces politiques susceptibles de travailler ensemble pour constituer un gouvernement stable.

Processus :

L’informateur consulte les présidents de parti, les personnalités importantes et explore les scénarios possibles. Une fois cette phase d’exploration terminée, il peut être suivi par un formateur.

L’informateur Kabuya a reçu en consultation plusieurs personnalités et formations politiques (Ph. infocongo.net)

Quant au formateur, il est chargé de former concrètement le gouvernement, en négociant la répartition des ministères et les objectifs de la coalition.

Des exemples sous d’autres cieux

Il n’y a pas que la RDC qui recourt à l’informateur pour aboutir à a formation d’un gouvernement.

En Belgique, le roi joue un rôle important dans la constitution du gouvernement. Après les élections, l’informateur explore les options et propose une nouvelle équipe gouvernementale au roi. Le formateur devient généralement le Premier ministre.

Autre exemple, les Pays-Bas. Dans ce pays, l’informateur est souvent une personnalité respectée au sein de son parti. Il établit les bases d’une coalition gouvernementale réussie et prépare le terrain pour le formateur.

En somme, l’informateur est un acteur clé dans le processus de formation d’un gouvernement, contribuant à la stabilité politique et à la prise de décisions importantes…

Processus de formation d’un gouvernement en RDC

En République Démocratique du Congo (RDC), la formation d’un gouvernement suit un processus spécifique, dont les étapes clés sont :

Élections législatives : après les élections législatives, les partis politiques obtiennent des sièges à l’Assemblée nationale.

Lorsqu’aucun parti ou regroupement politique n’a atteint la majorité absolue des sièges, le président nomme un informateur. Ce dernier a pour mission d’identifier formellement une coalition majoritaire à l’Assemblée nationale en vue de la formation du gouvernement.

Lire :  Les USA ne sanctionneront pas le Rwanda pour sa milice M23 : Anthony Blinken préfère une solution diplomatique

L’informateur consulte les partis politiques, les regroupements et les personnalités politiques, il présente ensuite un rapport au Président de la République, avec ses conclusions sur la majorité parlementaire.

Après les conclusions de l’informateur, le Président nomme un formateur. Celui-ci est chargé de former concrètement le gouvernement, en négociant la répartition des ministères et les objectifs de la coalition.

Mise en place du gouvernement : le formateur travaille avec les partis politiques pour constituer le nouveau gouvernement. Une fois formé, le gouvernement est investi par l’Assemblée nationale.

En somme, la formation d’un gouvernement en RDC implique des consultations, des négociations et la recherche d’une majorité parlementaire pour assurer la stabilité politique et la gouvernance du pays. Lire aussi : RDC : Augustin Kabuya va travailler avec un panel d’experts pour consulter et identifier – Infocongo