Les présidents Félix Tshisekedi et Joao Lourenço à Luanda

Le président congolais Félix Tshisekedi est actuellement à Luanda, où il a atterri en début d’après-midi ce mardi 27 février. Il a été reçu directement par son homologue, João Lourenço, le président de l’Angola et médiateur de l’Union Africaine dans la crise qui secoue l’Est de la République démocratique du Congo (RDC). Cette crise est marquée par l’activité de la rébellion du M23 dans les territoires de Rutshuru, Masisi et Nyiragongo, proches de Goma.

La séance de ce mardi à Luanda est bilatérale et fait suite au mini-sommet de l’Union Africaine qui s’est tenu il y a une semaine à Addis-Abeba. L’objectif de ce mini-sommet était de trouver des solutions à la crise en cours dans l’Est de la RDC. Plus précisément, il prévoyait des rencontres bilatérales entre Félix Tshisekedi et le médiateur João Lourenço d’une part, et entre ce dernier et Paul Kagame d’autre part.

Mini-sommet de l'UA sur la crise en RDC
Mini-sommet de l’UA sur la crise en RDC (Photo droits tiers)

Cependant, sur le plan sécuritaire, la réunion convoquée par le Président João Lourenço n’a pas donné les résultats escomptés. Chacun est resté campé sur sa position, et Félix Tshisekedi a réitéré avec force la position de la RDC. Malgré les allégations de soutien du Rwanda au M23, les autorités rwandaises continuent de nier toute implication.

Rencontre cruciale

Cette rencontre entre les deux chefs d’État est cruciale, car elle met en jeu la crédibilité de Félix Tshisekedi tant au niveau national que régional. D’une part, il doit faire face à une opinion congolaise remontée contre tout dialogue avec le président rwandais, considéré comme une capitulation. D’autre part, il doit affirmer son leadership régional et trouver une issue à la crise sécuritaire qui sévit dans l’Est de la RDC.

Lire :  Les travaux de construction de la future Arena de Kinshasa vont bon train

En revanche, il n’y a pas encore d’information confirmée sur une éventuelle rencontre entre Paul Kagame, le président du Rwanda, et João Lourenço, le président de l’Angola. Cependant, compte tenu du contexte du mini-sommet de l’Union Africaine et des efforts pour résoudre la crise dans l’Est de la République démocratique du Congo, il est possible que des rencontres bilatérales entre les deux chefs d’État soient envisagées à l’avenir.

Félix Tshisekedi à Addis-Abeba pour le mini-sommet de l'UA sur la crise en RDC
Félix Tshisekedi à Addis-Abeba pour le mini-sommet de l’UA sur la crise en RDC (Photo Présidence RDC)

Néanmoins, il sied de rappeler qu’au cours du mini-sommet d’Addis-Abeba, le médiateur Lourenço avait fait part de son souhait d’obtenir une rencontre directe entre le Chef de l’État congolais et son homologue du Rwanda.

Mais, selon la présidence congolaise, « à ce sujet, la position du Président Félix Tshisekedi est restée inchangée : une telle rencontre n’est possible qu’à la « seule condition sine qua non d’un retrait immédiat des troupes militaires du RDF du territoire congolais, la cessation des hostilités au front et le cantonnement des groupes terroristes du M23 ».

Nous devrons donc attendre les développements officiels pour en savoir plus.

En somme, cette réunion à Luanda est un moment décisif pour la stabilité de la région et la recherche de solutions pacifiques face aux défis sécuritaires persistants. Lire aussi : Mini-sommet de l’UA sur la crise Congolaise à Addis-Abeba – Infocongo