Denis Mukwege, prix Nobel de la paix

Le docteur Denis Mukwege, Prix Nobel de la paix est scandalisé par l’accord que l’Union Européenne a signé avec le Rwanda sur les minerais, pour le gynécologue Congolais, cet accord est tout simplement « un sommet de cynisme géopolitique »

En effet, le 19 février, l’Union Européenne (UE) et le Rwanda ont signé un protocole d’accord visant à développer des chaînes de valeur « durables » et « résilientes » pour les matières premières, souvent appelées minerais du sang ou de la guerre, qui provoquent de vives réactions dans le milieu sociopolitique congolais.

Signature du protocole d’accord pour les chaines de valeur des minerais de sang entre l’UE et le Rwanda (Ph. droits tiers)

“Un sommet de cynisme géopolitique extrême”

L’ancien candidat à la Présidence de la République, a exprimé son indignation dans un communiqué publié le 21 février 2024, accusant les autorités de l’Union européenne de faire preuve d’un cynisme géopolitique extrême et d’une politique à deux vitesses qui sapent la crédibilité des institutions internationales.

« Alors que la situation sécuritaire et humanitaire dans les Kivus s’est fortement dégradée depuis le retour du groupe armé M23, qui bénéficie du soutien direct de l’armée rwandaise dans le cadre d’une nouvelle guerre d’invasion et d’occupation sur le sol congolais, la politique de la Commission européenne et le renforcement de ce partenariat stratégique avec le régime dictatorial de Kigali sont en totale contradiction avec le principe de cohérence et les valeurs fondamentales de l’UE, notamment la promotion de la paix et des droits humains, qui devraient être, selon les Traités européens, des objectifs essentiels dans ses relations extérieures », a déclaré Dénis Mukwege Mukengere, lauréat du Prix Nobel de la Paix en 2018.

Coltan exploité illégalement par le Rwanda en RDC (Ph. droitsbters)
Coltan exploité illégalement par le Rwanda en RDC (Ph. droit tiers)

La dignité des congolais bafouée

Il a poursuivi : « C’est dans ce contexte que nous renouvelons notre appel lancé à Strasbourg en 2014 lors de la remise du Prix Sakharov du Parlement européen pour la liberté de pensée, de veiller à assurer plus de cohérence entre les politiques économiques et le respect des droits de l’homme, et de mettre la dignité humaine au cœur des préoccupations économiques et financières, et demandons aux institutions et aux pays européens de rendre effectif et obligatoire le règlement de l’UE sur le devoir de diligence pour les chaines d’approvisionnement des minerais, entré en vigueur en 2021 et pourtant largement contourné par des filières obscures d’approvisionnement transfrontalier entre la RDC et le Rwanda ».

Lire :  A Londres, Félix Tshisekedi demande une fois de plus à la communauté internationale de mettre la pression sur le Rwanda

Sans cela, a souligné le Docteur Dénis Mukwege Mukengere, la transition énergétique dite verte et propre restera tachée du sang des femmes et des enfants congolais et souillée par les activités criminelles des groupes armés. « Nous espérons que les citoyens européens attachés à la paix et à la justice sociale entendront cet appel et changeront de cap lors des prochaines élections en juin 2024 », a-t-il dit.

exploitation artisanale du cobalt en RDC
exploitation artisanale du cobalt en RDC (Ph. droits tiers)

Le conflit le plus meurtrier depuis la, seconde guerre mondiale

Le conflit qui dure à l’Est de la RDC depuis près de 30 ans, qui est le plus meurtrier depuis la 2e guerre mondiale, est principalement économique, et le lien entre l’exploitation et le commerce illégal des minerais est reconnu comme une cause profonde de la violence et de graves violations des droits humains, et l’implication du Rwanda dans la déstabilisation de la RDC, le pillage de ses ressources naturelles et minières et la commission des crimes les plus graves, notamment le recours aux violences sexuelles comme méthode de guerre et comme stratégie de terreur, est largement documentée, notamment par les Nations Unies.

À Kinshasa, l’opinion publique se demande comment l’UE peut signer ce type d’accord déjà conclu avec la RDC, et le refaire avec le Rwanda qui a ses troupes en RDC en appui aux rebelles du M23 en violation de tous les textes juridiques internationaux et de la souveraineté de la République Démocratique du Congo. Pour les Congolais, l’Union européenne, qui se veut gardienne des valeurs universelles de paix, de démocratie, et du respect des droits de l’homme, fait preuve d’une grande hypocrisie. Lire aussi : L’Armée Rwandaise trace de nouvelles routes pour perpétuer le pillage des minerais Congolais – Infocongo