Patriotes Wazalendo à Kitshanga

La cité stratégique de Kitshanga a été récupérée ce vendredi 6 octobre par les patriotes Wazalendo, un groupe d’auto-défense du Nord-Kivu, après d’intenses affrontements depuis 72h avec les rebelles du M23.

Ces patriotes Congolais étaient visibles en début d’après-midi en pleine cité de Kitshanga, accueillis par les ovations de la population, renseignent des sources locales. Des vidéos montrant leur reconquête de Kitshanga sont devenues virales sur des réseaux sociaux.

« La cité de Kitshanga est passée sous le contrôle total des Wazalendo. Ce soir, les affrontements entre les éléments du M23 et les jeunes d’auto-défense dits Wazalendo sont en cours au niveau de Burungu, toujours dans la chefferie des Bashali. Depuis le matin, la cité de Kitshanga est passée sous le contrôle des Wazalendo. C’est vrai, il y a de l’inquiétude dans le chef de la population parce qu’elle ne sait pas ce qui pourrait arriver par la suite. Voilà pourquoi, il y a certains habitants de Kitshanga qui se sont déplacés depuis le matin », témoigne Telesphore Mitondeke, rapporteur de la coordination territoriale de la société civile de Masisi.

Combattants Wazalendo
Combattants Wazalendo

Trafic perturbé sur la RN2 entre Goma et Rutshuru

Par ailleurs, du côté de Kibumba, dans le territoire de Nyiragongo, des tirs d’armes lourdes et légères sont entendus depuis la mi-journée de ce même vendredi. Là, les sources de la société civile renseignent que le M23 affrontent les Wazalendo. Le trafic sur la RN2 est perturbé entre Goma et Rutshuru. Les quelques taximen-moto qui surmontaient la peur en empruntant cette voie sont bloqués de part et d’autre.

Lire :  Kinshasa : le vice-gouverneur Néron Mbungu destitué par les députés

Selon le lieutenant-colonel Njike Kaiko Guillaume, porte-parole du gouverneur militaire du Nord-Kivu, le M23 a largué deux bombes sur l’une des positions avancées des FARDC dans la région de Kibumba, en violation du cessez-le-feu décrété par les chefs d’États de la région.

« Tout en prenant à témoin la communauté internationale, régionale et nationale, les FARDC informent qu’en cas de provocation exagérée, elles se réservent le droit de riposte » prévient-il.

Tôt le matin de ce vendredi, des tirs d’armes lourdes et légères ont retenti dans plusieurs villages du groupement Tongo, chefferie de Bwito, dans le territoire de Rutshuru. Les sources locales renseignent que les rebelles du M23 veulent, à tout prix traverser la zone pour aller en renfort aux leurs, qui subissent des revers de la part des jeunes patriotes Wazalendo, dans le territoire voisin de Masisi.

Là, ils se sont heurtés, pendant un moment, à une résistance des Wazalendo avant que ces derniers ne se retirent de certains villages, pour épargner les vies des populations civiles se trouvant dans la zone. Lire aussi : Nord-Kivu : nouveaux affrontements entre M23 et groupes d’auto-défense Wazalendo près de Kitshanga – Infocongo