Chérubin Okende, ministre des Transports

Les avocats représentant la famille de l’ancien ministre des Transports, Cherubin Okende, se sont adressés au procureur de la République près le Parquet de grande instance pour obtenir des éclaircissements sur l’avancement de l’enquête ouverte à a suite de son assassinat, survenu le 13 juillet 2023.

La famille du défunt député national et porte-parole du parti de Moïse Katumbi est inquiète de la « lenteur » de l’enquête, surtout depuis que l’autopsie a été effectuée sans qu’aucun résultat n’ait été communiqué.

Autopsie sans résultat ?

« Près de deux mois se sont écoulés depuis l’autopsie. Les résultats ne sont-ils toujours pas entre les mains du Parquet ? Lors de notre précédente rencontre, nous avions été informés que ces résultats étaient imminents. Où en sommes-nous aujourd’hui ? À qui ce rapport d’autopsie est-il destiné ? Le Parquet a-t-il véritablement la volonté d’éclaircir cette tragédie ? Ou bien cette lenteur et ce silence sont-ils stratégiques, dans le but d’enterrer un dossier délicat ? », questionne le collectif des avocats de la famille Okende dans leur correspondance.

Le corps de Chérubin Okende criblé de balles
Le corps de Chérubin Okende criblé de balles, abandonné dans son véhicule

Un deuil douloureux et interminable

La famille de Cherubin Okende Senga est également préoccupée par cette attente interminable qui prolonge leur deuil. Elle craint que le Parquet ne parvienne pas à résoudre cette affaire tragique et envisage de chercher justice devant des instances internationales.

Pour rappel, le député et opposant Chérubin Okende a été retrouvé mort dans sa jeep sur l’avenue des Poids Lourds à Kinshasa, après avoir été enlevé par des hommes armés. Depuis la mise en place d’une commission d’enquête, les résultats sont toujours attendus. Pendant ce temps, son chauffeur, son garde du corps et le journaliste Stanis Bujakera ont été arrêtés. Ce dernier est poursuivi pour un article publié dans Jeune Afrique, dont il n’est pas le signataire. Lire aussi : Kinshasa : sit-in spontané de femmes devant la Monusco pour réclamer justice pour Chérubin Okende et la libération de Salomon Kalonda et Mike Mukebayi – Infocongo

Lire :  Elim/Coupe du Monde-FIBA 2023 : Les Léopards fixés sur leurs futurs adversaires