Salomon Kalonda au procès

La Cour militaire a au cours de l’audience de ce lundi 18 septembre à la prison militaire de Ndolo, renvoyé au 25 septembre prochain l’affaire dans le procès Salomon Kalonda, conseiller spécial de Moïse Katumbi.

C’est suite à la demande du ministère public pour rencontrer les moyens soulevés par les avocats de la défense.

Il s’agit notamment de l’incompétence de cette Cour militaire à juger un civil, en la personne de Salomon Kalonda, ainsi que la demande de nullité de tous les procès-verbaux des auditions du conseiller privé de Moïse Katumbi au niveau de l’état-major des renseignements militaires, car obtenus en violation de la loi.

Maitre Hervé Diakese, avocat de Salomon Kalonda

« L’incompétence de cette Cour militaire à juger un civil, en la personne de Salomon Kalonda, ainsi que la demande de nullité de tous les procès-verbaux des auditions du conseiller privé de Moïse Katumbi au niveau de l’état-major des renseignements militaires, car obtenus en violation de la loi », note le ministère public.

Salomon Kalonda est poursuivi pour notamment collaboration avec le M23.

Jadot Doué Lukadi

Lire aussi : Salomon Kalonda évacué de la prison militaire de Ndolo pour être soigné – Infocongo

Lire :  Le site « Le Congo qu’on aime » donne les raisons du kidnapping de Salomon Kalonda, le conseiller spécial de Moïse Katumbi