Stanis Bujakera

Le journaliste Stanis Bujakera Tshiamala a été transféré ce jeudi après-midi à la prison centrale de Makala, à Kinshasa.

D’après les sources proches du dossier, le directeur de publication adjoint du média en ligne Actualite.cd et correspondant du magazine Jeune Afrique a été auditionné avant-midi en chambre du conseil du Tribunal de paix de Kinshasa-Gombe à la suite du dépôt mardi d’une requête de remise en liberté provisoire. Cette demande a été rejetée et Bujakera est envoyé à Makala.

Stanis Bujakera a été arrêté le vendredi dernier à l’aéroport de N’djili alors qu’il s’apprêtait à embarquer sur un vol pour Lubumbashi.

Il a par la suite été conduit au commissariat provincial de la police de Kinshasa, où il est détenu depuis bientôt une semaine.

Il a, au cours de sa détention, été interrogé sur un article publié sur le site du magazine panafricain Jeune Afrique, dont il est le correspondant en RDC, au sujet des circonstances du meurtre de l’ancien ministre des Transports, Chérubin Okende Senga.

Les faits mis à la charge du journaliste Bujakera sont la « propagation de faux bruits » et la « diffusion de fausses informations ».

Stanis Bujakera n’est pas l’auteur de cet article, d’après son avocat. De plus, selon la loi, en l’absence d’une signature, c’est le directeur de publication qui est tenu responsable de tout contenu publié.

Des associations défense de droits de l’homme, des ambassades, des organisations des journalistes ainsi que des politiques appellent à sa libération. Lire aussi : RDC : Le Haut-commissariat de l’ONU pour les droits de l’homme demande la libération immédiate et sans condition de Stanis Bujakera – Infocongo

Lire :  Le journaliste Stanis Bujakera Tshiamala condamné à 6 mois de prison, mais libre

Jadot Doué Lukadi