Partisans de Jean-Marc Kabund

Les habitants de Kingabwa dans la commune de Limete au Centre – Est de Kinshasa, se sont réveillés ce jeudi matin sous tension d’un bras de fer entre les sympathisants de Jean Marc Kabund et la police nationale.

Tôt le matin avant que le soleil soit luisant, des coups de feu nourris ressemblant au rythme d’une musique instrumentale ont semé la panique. Cette situation qui était tendue dans la matinée entre les deux parties avait pour cause, la condamnation par la justice, de Jean Marc Kabund à une peine de 7 ans.

En sa qualité de président de l’Alliance pour Changement, les militants de ce parti politique qui ont mal digéré la sentence, sont descendus dans la rue pour protester contre la décision judiciaire de la Cour de cassation.

Violent affrontement

Routes barricadées, pneus brûlés, échanges des projectiles, tirs de gaz lacrymogènes étaient au rendez-vous.

Le déploiement considération de la police sur le lieu était pour rétablir l’ordre public troublé par les sympathisants de l’ancien 1er Vice-président de la chambre basse du parlement sur l’avenue Kulumba, privée de son animation habituelle.

Selon un des confidents, la police a cueilli quelques manifestants de l’Alliance pour le Changement (A.CH) qui seraient aux arrêts. À la suite de cette intervention de la police, on observe un climat malsain au siège du parti à Limete Industriel.   L’UDPS/Tshisekedi se trouvant en face de l’autre du boulevard à Limete résidentiel, les deux formations politiques se regardent en chiens de faïence.

Considéré depuis lors comme le bastion naturel de l’Alliance pour le Changement de J.M. Kabund, Kingabwa était sous tension depuis hier soir.

Lire :  Beni : Le parlement d'enfants contre la grève des enseignants

Rappelons que Jean-Marc Kabund a été condamné à 7 ans de prison ferme depuis le mercredi 13 septembre pour outrage au chef de l’État. Lire aussi : Justice : Jean-Marc Kabund condamné à 7 ans de servitude pénale – Infocongo

Barca Horly Fibilulu Mpia