Bulletin de vote

Comme en 2018, la Conférence Épiscopale Nationale du Congo, CENCO et L’Eglise du Christ au Congo, ECC, mettent sur pieds leur propre mission d’observation du processus électoral le jour j.

Ces deux confessions religieuses entendent jouer un rôle crucial dans ce processus électoral où le doute plane encore, après le retard constaté, elles projettent de déployer au moins trente mille observateurs le jour du vote comme l’a confirmé Cyrille Ebotoko, membre de la Commission Justice et Paix de la CENCO.

« Nous devons avoir au moins un observateur dans chaque bureau de vote, cet observateur va suivre toutes les procédures des opérations dans un seul bureau mais quand l’on va finir le dépouillement dans les bureaux de vote, on a affiché les résultats, il va passer avec son téléphone d’un bureau à un autre pour prendre les copies des résultats affichés et si nous avons un observateur dans chaque centre de vote, ce que nous pouvons avoir les résultats des tous les bureaux », a-t-il affirmé.

Et pour y parvenir cette mission d’observation a bénéficié d’un appui de bailleurs des fonds pour cette opération à travers le territoire national.

Au-delà de cette mission de ces deux toutes puissantes confessions religieuses, la société civile congolaise, elle également compte jouer sa partition dans ce processus électoral en déployant également des observateurs nationaux. Lire aussi: La CENI lance la Maison des élections à Kinshasa – Infocongo

Lire :  Le HCR prêt à rapatrier les déplacés de Yumbi réfugiés en République du Congo