Billets de Francs congolais

La confusion qui règne à l’Assemblée provinciale du Haut-Lomami, où deux bureaux se réclament légitimes, a poussé la Banque centrale du Congo (BCC), par le biais de son agence de Kamina, à bloquer la paie des émoluments du mois d’avril des députés provinciaux.

En effet, d’après les députés provinciaux du Haut-Lomami, leurs émoluments du mois d’avril trainent à la banque depuis plus d’une semaine, et ils ne peuvent pas y accéder à cause de la cacophonie qui règne entre le bureau d’âge et le bureau déchu.

En réaction, certains députés provinciaux appellent les antagonistes à une concertation pour mettre fin à la confusion afin qu’ils soient payés.

Pour rappel, le bureau d’âge conteste son éviction et a déjà porté l’affaire devant les instances judiciaires. A noter que pour les partisans du bureau d’âge, le bureau sortant a saisi la succursale de Banque centrale du Congo à Kamina, qui a bloqué la paie.

« La BCC/agence de Kamina a bloqué la paie. Nous lui demandons de nous brandir le document qui interdit de payer. Et aucun document ne nous a jamais été présenté. Et vous savez très bien que le salaire est sacré, il a un caractère social », affirme le député Séraphin Mukaya.

Assemblée provinciale bicéphale

Pour sa part, le rapporteur du bureau déclaré déchu par une partie des députés provinciaux, Thierry Caleb Mwamba Lumbala, indique que c’est à cause de la cacophonie entretenue par le bureau d’âge que les députés se retrouvent devant cette situation :

« Les spécimens des signatures qui sont à la banque centrale ce sont les spécimens du bureau définitif quand le bureau d’âge se présente à la banque, la banque voudrait bien avoir les dossiers physiques du bureau d’âge pour constituer le spécimen des signatures de chaque membre qui doit signer ».

Lire :  Kananga : 4.550 signatures déjà récoltées pour la dissolution de l'Assemblée provinciale

De l’autre côté, poursuit-il, le président du bureau définitif avait déjà saisi le vice premier ministre par sa lettre « où il dénonçait la crise au sein de l’assemblée provinciale. Il y avait une copie destinée à la banque centrale ».

Un autre député contacté par Radio Okapi indique qu’il est plus que temps qu’une solution soit trouvée car cette confusion ne profite à personne, tous sont frappés. Lire aussi : Haut-Lomami : la société civile s’oppose à l’érection d’un barrage hydroélectrique sur la rivière Lufira dans le parc de l’Upemba – Infocongo