Ensemble pour la République en réunion après perquisition chez Moise Katumbi et Salomon Kalonda

Le Bureau politique d’Ensemble pour la République s’est réuni ce jeudi 08 juin 2023 au siège du parti sous la direction du Secrétaire Général, Dieudonné Bolengetenge Balea, pour statuer sur la perquisition de la résidence du Monsieur Moise Katumbi Chapwe par de services de sécurité à son absence.

A l’issue de cette rencontre, une communication a été faite, devant la presse, par le Secrétaire Général du parti. Dans ce message comportant 9 points, Ensemble pour la République porte à la connaissance de l’opinion tant nationale qu’internationale des derniers rebondissements du harcèlement politique orchestré à l’endroit de Monsieur Moise Katumbi et de sa famille politique par différents services de l’État à la solde de Monsieur Tshisekedi et ses partisans.

PArquisition de la résidence de Moise KAtumbi par les renseignements militaires
Perquisition de la résidence de Moise Katumbi par les renseignements militaires

Ensemble pour la République précise que ce jeudi 08 juin 2023, une perquisition illégale a été opérée à la résidence de leur président national, M. Moise Katumbi, à Kinshasa, dans la commune de Ngaliema, sans que le propriétaire des lieux n’ait été prévenu de cette action, alors que lui-même est absent de la capitale et aucun membre de sa famille n’est présent sur le lieu.
Au terme de cette opération irrégulière et cavalière, continue la communication, rien d’anormal n’a été retrouvé ou retenu. Le PV dressé à la main par les visiteurs comportait des vides entre les paragraphes qui ont mis les puces à l’oreille de la personne trouvée dans le voisinage et qu’on a pressé de signer. Faute de garantie d’obtenir une copie par devers elle, cette personne n’a pas signé.

A Lubumbashi, les portes des résidences de Salomon Kalonda forcées pour opérer leur forfait

Ensemble pour la République ajoute qu’ils ont appris également que dans le même temps, les résidences de Monsieur Salomon Kalonda Idi Della ont fait l’objet de perquisition illégale. Ce qui s’est passé chez lui à Lubumbashi est tout simplement innommable ; les agents ont bouclé une partie du quartier de sa résidence, évacué toutes personnes présentes aux alentours, refusé l’accès aux avocats du propriétaires des lieux dont ils ont forcé les portes pour opérer leur forfait.

Un quartier de Lubumbashi bouclé pour perquisitionner chez Moise Katumbi
Un quartier de Lubumbashi bouclé pour perquisitionner chez Moise Katumbi

L’article 29 de la Constitution de notre pays violé

Lire :  Félix Tshisekedi ne veut pas de manipulation, ni de règlement de compte dans les Assemblées provinciales

Attachés au respect des lois de la République, les membres du parti cher au Chairman Moise Katumbi ont défini une perquisition comme étant la fouille d’un lieu en vue d’y trouver les preuves d’une infraction. “Jusqu’au moment où nous faisons cette communication, personne n’a pu nous dire de quelle infraction Moise Katumbi est présumé l’auteur. En vertu de l’article 29 de la Constitution de notre pays, le domicile est inviolable. Il ne peut y être effectué de visite ou de perquisition que dans les formes et les conditions prévues par la loi”, précise Ensemble pour la République qui ajoute que dans les cas ci-dessus évoqués, ces exigences n’ont pas été observées.

Le parti Ensemble dénonce et condamné la perquisition illégale

Ensemble pour la République pose la question de savoir où allons-nous ?
Il dénonce et condamne, comme les abus de trop, les perquisitions effectuées ce jour dans une résidence de son Président National et dans celles de son collaborateur dont l’arrestation arbitraire est en cours, comme un harcèlement qui ne vise qu’à museler l’Opposition et voiler les insuffisances du pouvoir en place.

Le régime de Tshisekedi doit arrêter ses provocations qui ternissent l’image de notre pays

Ils appellent au régime de Monsieur Félix Tshisekedi Tshilombo d’arrêter ses provocations qui ternissent l’image de notre pays et risquent de conduire à son embrasement.
Ensemble pour la République appelle le peuple souverain à se préparer à résister à cette dérive dictatoriale qui prépare le lit des confrontations entre Congolais alors que d’immenses défis socioéconomiques et sécuritaires accablent déjà ce peuple et que la cohésion nationale s’en trouve fortement menacée. Lire aussi : Les résidences de Moise Katumbi et Salomon Kalonda à Lubumbashi et Kinshasa perquisitionnées par les renseignements militaires – Infocongo
Gel Boumbe