Pénurie d'eau potable à Kele

Deux ans et demi de pénurie d’eau potable de la Regideso dans la colline de Kele dans les communes de Mbumba et Mabondo. La population de cette localité est en train d’utiliser l’eau des rivières et des sources, laquelle l’expose à plusieurs maladies hydriques.

« Nous sommes fatigués en attente du rétablissement de l’eau potable à Kele. Comment expliquer que durant deux ans et demi il y a seulement 3 communes qui bénéficient de l’eau de la Regideso, l’eau qui nous sert n’est pas une bonne eau potable, ça nous créé des maladies. Nous sommes devenus un peuple abandonné, les députés ne parlent pas encore de ce cas pendant que les travaux de la passerelle sont bloqués il y a 3 semaines », a déclaré une habitante de la colline de Kele.

Les travaux de la construction de la passerelle sur la rivière Kasaï sont bloqués il y a de cela 3 semaines sans raisons valables.

Passerelle du pont Kasai

L’échec de plaidoirie des élus provinciaux et nationaux du Kasaï depuis l’effondrement du pont Kasaï en 2020.

Cette pénurie d’eau potable est causée par la coupure d’un tuyau d’eau qui était annexé au pont Kasaï qui avait connu un effondrement en 2020.

Mais après ce drame, les élus provinciaux et nationaux du Kasaï avaient plaidé pour la construction urgente des forages d’eau en attendant la construction d’une passerelle, un plaidoyer qui n’a pas abouti à la réalisation jusqu’à ce jour.

Il faut noter que le pont qui s’était effondré a été réhabilité sur fonds du gouvernement congolais, mais c’est la passerelle qui n’est pas encore construite pour permettre la traversée de l’eau de la Regideso sur la rivière Kasaï vers la colline de Kele. Lire aussi: Kasaï : L’insalubrité monte en puissance dans plusieurs marchés (constat) – Infocongo

Lire :  Etienne Tshisekedi a été inhumé ce samedi 1er juin 2019 à la N’sele

Jadot Doué Lukadi