Un marché à Tshikapa au Kasai

Dans la province du Kasaï, les marchés publiques sont de plus en plus insalubres. En effet, les travaux collectifs communément appelés Salongo ne sont pas effectifs dans plusieurs marchés de la ville de Tshikapa.

C’est le constat fait par la rédaction d’infocongo.net lors d’une ronde effectuée le weekend dernier dans les marchés de toutes les 5 Communes qui composent la ville de Tshikapa.

Pour les marchands et marchandes, les autorités provinciales n’ont pas disponibilisé des poubelles publiques pour jeter les ordures.

« Nous sommes en train de balayer et enlever les insalubrités mais nous manquons où aller les jeter, raison pour laquelle vous voyez tout ça. Il faut que nos autorités nous procurent des poubelles et nous construisent des latrines », déclare une marchande retrouvée au marché Kangolongolo.

Contacté à ce sujet, le maire de la ville, Faustin Lumuluabu Wetu accuse les préposés de n’avoir pas l’habitude d’organiser les travaux collectifs et promet de prendre des mesures urgentes prochainement.

« Il y a de l’insalubrité dans ce marché Kangolongolo, cela prouve que les travaux collectifs dans ce marché ne s’organisent pas, or il y a les proposés qui doivent s’intéresser. Je vais prendre des mesures urgentes prochainement si la situation ne s’améliore pas », a-t-il dit.

Les marchés transformés en maison d’habitation

En outre la plupart des marchands de la ville de Tshikapa considèrent les lieux commerciaux comme leurs habitations, Ils y passent nuit avec leurs familles sous l’œil impuissant des autorités provinciales.

D’après certaines sources, les proposés de certains marchés, surtout du marché central de Kamalenga sont complices dans la vente des concessions du marché.

Lire :  La justice militaire ouvre un dossier judiciaire contre le chef de la milice CODECO sur le fosses commune en Ituri

Mécontent à ce sujet, Faustin Lumuluabu donne un moratoire d’une semaine à toute personne qui utilise les dépôts de Kamalenga en maison d’habitation de les libérer. 

« Le marché n’est pas un lieu d’habitation, mais c’est un milieu commercial. Je donne un moratoire d’une semaine à toute personne qui utilise le dépôt en maison d’habitation de quitter avant que la justice effectue son travail », a-t-il déclaré devant les marchands lors de sa visite effectuée samedi 20 mai.

Pour rappel, pour lutter contre l’insalubrité dans la ville de Tshikapa, les travaux collectifs communément appelés” Salongo” s’organisent chaque samedi dans les coins et recoins de la ville, de 7h à 12h. Mais, il n’y a pas d’activité habituellement.

Jadot Doué Lukadi

Lire aussi: Kasaï : Le maire de Tshikapa satisfait de la construction du marché moderne – Infocongo

Laisser une réponse