Serge Mulumba

Devant les participants de la première édition de Goma Mining Briefing qui a eu lieu ce vendredi 19 mai 2023 à l’hôtel Serena en ville de Goma, Serge Mulumba a exprimé sa détermination de faire de l’exploitation minière une entreprise responsable et durable au profit des communautés locales.

En effet, cet événement minier organisé par Goma Connect Powered by Ujuzi Brain, avait pour objectif de traiter les défis et perspectives liés à l’exploitation minière artisanale et industrielle, aux questions énergétiques et au développement des populations et des entrepreneurs. 

Goma Mining Briefing

L’exploitation minière étant confrontée à des défis nombreux, Serge Mulumba, Directeur Général de la société Congo Fair Mining, qui était parmi les intervenants du jour, a partagé avec les panélistes et tous les participants, son expérience de comment il est parti d’une coopérative minière pour aboutir à une entreprise minière bien structurée.

Pour lui, l’industriel peut cohabiter avec l’artisanal et l’industriel peut aider l’artisanal à se formaliser progressivement.  C’est le cas au Tanganyika où une mine s’est développée sur un endroit, parce que les premiers occupants sur le site sont des creuseurs.

RDC première productrice de coltan

Dans le domaine du coltan, le Directeur Général de la société Congo Fair Mining a rappelé que la République démocratique du Congo est la première productrice depuis 218 jusqu’à ce jour.  Et en 2022, elle a produit 860 tonnes en termes de contenu local de coltan.

« Et ça c’est une conjugaison d’une stratégie faite par les privés et le gouvernement et qui va continuer. On est sur la bonne voie. », a-t-il déclaré Serge Mulumba.

Lire :  RDC : Dan Gertler appelle à une « Table ronde de clarification », après les accusations de corruption

En ce qui concerne le Nord-Kivu, celui-ci pense que des efforts ont été consenti par des privés et par le gouvernement pour démontrer aujourd’hui que c’est le Congo qui est premier producteur du coltan dans le monde.

Il a appelé les panélistes et tous les participants à faire l’exploitation minière dans l’est de la République démocratique du Congo, une entreprise responsable et durable qui profite aux communautés locales, à l’économie congolaise ainsi qu’à l’économie mondiale. Lire aussi: Sud-Kivu : des sociétés minières exploitent industriellement sous couvert du statut de coopératives – Infocongo

Amour Imani Christian