Attaque armée à Kwamouth, Kwilu

Un autre chef traditionnel a été tué par des assaillants armés dans le secteur Wamba (territoire de Bagata). Il s’agit du chef du village Kimpasi abattu dans la nuit de samedi à dimanche 26 mars. L’information est confirmée par le directeur de cabinet du ministre provincial des affaires sociales du Kwilu, Jérémie Bikele qui signale un déplacement massif des populations.

« Il y a eu attaque dans le village Kimpasi dans le groupement Kisia. Nous avons encore un bilan provisoire d’une personne qui est morte, c’est le chef de terre. Jusqu’à ce jour la sécurité n’est pas encore suffisamment assurée bien qu’il y ait certains éléments de la police dans cet endroit, il y a encore des attaques. Les populations se déplacent et rentrent là où elles étaient. Il y avait des personnes qui, autrefois, étaient arrivées à Fatundu, quand il y a eu le déploiement de la police et des militaires, les populations rentraient, actuellement, il y a encore un mouvement de déplacement », a-t-il dit.

Les tueries ont repris au secteur Wamba le vendredi 24 mars dernier après plus de deux mois d’accalmie dans cette partie du Kwilu. Vendredi dernier, des assaillants ont tué le chef du groupement Kisia, toujours dans le territoire de Bagata. Il a été tué avec 12 autres personnes. Avant cela, la dernière attaque datait du 05 décembre où 13 personnes étaient tuées par les hommes armés au village Kingala Matele, dans le territoire de Bagata. Lire aussi: Kwilu : 18 personnes tuées dans le territoire de Bagata

Lire :  1400 jeunes candidats à servir au sein de la police à Bandundu-ville