Evêques du Diocèse de Bukavu

Les évêques de l’Assemblée épiscopale provinciale de Bukavu demandent aux populations de l’Est de la RDC de « lutter pour réintégrer l’unité nationale, de refuser jusqu’au bout l’occupation du pays et de ne pas collaborer de quelque manière que ce soit avec les envahisseurs ». Cette position est exprimée dans un message intitulé « Peuple congolais, comment aller aux élections quand le pays est occupé ».

Ils affirment constater avec regret que la rébellion du M23 et ses parrains sont revenus en force depuis 2022 alors qu’en 2013 ils avaient été défaits et évacués du territoire national.

« Nos politiciens devraient comprendre que ce temps n’est pas de créer des conflits en interne, mais de s’unir pour bouter dehors l’ennemi commun qui amène la guerre en RDC. Agir autrement n’est que trahison ou complicité avec les ennemis qui, aujourd’hui veulent s’emparer d’une partie de notre pays. Nous encourageons notre peuple à une prière fervente et à se mobiliser pour refuser l’amputation d’une quelconque partie de notre pays et à ne pas quitter nos villages au profit sournois des envahisseurs », indiquent les évêques de l’Assemblée épiscopale provinciale de Bukavu.

Au Diocèse de Goma, 8 paroisses sur 33 occupées par les terroristes rwandais, tandis que les plateaux d’Uvira sont aux mains de Burundais

Ils font remarquer que 8 paroisses sur 33 du diocèse de Goma sont occupées par les troupes du M23 ; à Beni dans le diocèse de Butembo-Beni, c’est tout le Semliki qui est occupé par les ADF d’origine ougandaise ; 4 paroisses sur 19 dans le diocèse de Kasongo, sont en proie aux groupes armés Mai-Mai ; tous les moyens et hauts plateaux du diocèse d’Uvira sont occupés par l’armée burundaise.

Lire :  Félix Tshisekedi pourrait remercier la Force régionale de l'EAC d'ici juin si le mandat n'est pas rempli

Les prélats catholiques ajoutent sur cette liste l’impossibilité d’un consensus autour de l’élection d’un gouverneur de la province du Maniema, qui crée des divisions au sein des populations alors qu’à Bukavu, les mésententes et désaccords entre le législatif et l’exécutif provinciaux accentuent des tensions sociales.

Ils recommandent au Président de la république, en sa qualité de garant de l’unité nationale et commandant suprême des FARDC et de la Police nationale congolaise, de s’« impliquer davantage afin que les Congolais de l’Est réintègrent la Nation, vivent paisiblement, retournent dans leurs villages et que tous les congolais jouissent des richesses de leur pays. Autant les populations congolaises sont contentes de recevoir le Pape, autant les populations de l’Est seront heureuses de votre proximité qui se fait trop attendre pour mettre fin à cette occupation d’une partie de notre pays ».

L’Assemblée épiscopale provinciale de Bukavu comprend l’archidiocèse de Bukavu, les diocèses de Butembo-Beni, de Goma, de Kindu, d’Uvira et de Kasongo. Lire aussi : La CENI lance l’identification et l’enrôlement des électeurs ce jeudi dans la dernière AO3