Uhuru Kenyatta à Goma, RDC

Uhuru Kenyatta, ancien président du Kenya, demande instamment aux pays membres de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Est participant à la Force régionale (EACRF) de déployer leurs troupes qui doivent prendre position « de toute urgence et sans plus tarder dans tout l’est de la République démocratique du Congo ».

Le médiateur du processus de Nairobi l’a dit dans un communiqué publié jeudi 9 février à la suite du 20e sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernements de l’EAC, axé sur les tensions entre Kinshasa et Kigali ainsi que sur la situation dans l’Est de la RDC. L’e médiateur du processus de Nairobi. Lancien président du Kenya demande aussi à la force régionale de s’interposer entre les forces combattantes dans les zones où le retrait des groupes armés a été effectué.

Le facilitateur se félicite également de l’appel à la cessation des hostilités et au cessez-le-feu lancé par les chefs d’Etat de la région à tous les éléments combattants dans l’est de la RDC et appelle une fois de plus à l’adhésion à l’accord de Luanda qui a été renforcé par le communiqué de Bujumbura.

Jusque-là, seuls le Kenya et le Burundi ont déployé leurs troupes dans la partie orientale de la RDC.

Notons que cet appel intervient un jour après une série de manifestations contre le caractère inoffensif du mandat de ladite force. Lire aussi: Goma était dans la rue pour réclamer le départ de la force de l’EAC

Lire :  Kasaï : bientôt la campagne de lutte contre la poliomyélite sera lancée