Préparatifs de l'arrivée du pape François à Kinshasa

Le gouvernement congolais met les bouchées double pour l’accueil du pape François à Kinshasa. En effet, la visite du pape François en RDC est confirmée. Le souverain pontife arrive à Kinshasa le 31 janvier pour un séjour qui ira jusqu’au 3 février 2023. A cet effet, les travaux s’accélèrent sur le site où le chef de l’église catholique dira une messe, à l’aérodrome de Ndolo, dans la commune de Kinshasa.

Le Pape François
Le Pape François

Au site de Ndolo, les travaux avancent : « Nous faisons les travaux d’aménagement de 850 000 m2 sur le site de Ndolo. Nous allons transformer une grande église à ciel ouvert (…) Nous avons pris des dispositions pour faciliter le mouvement et la circulation sur le site », a expliqué lundi le coordinateur technique d’aménagement des sites Jésus-Noël Sheke.

La grande messe sera dite dès le 1er février à Ndolo. Etant donné que le Pape ne se rendra plus à Goma, il recevra les représentants des victimes de la violence de l’Est congolais. Toujours le 1er février, il échangera aussi avec les représentants de différentes organisations actives dans le secteur de charité et de solidarité.

Mais, c’est le Palais du peuple qui accueillera le pape dès son arrivée, le 31 janvier. Mais au total, 11 évènements sont prévus sur 6 sites identifiés pour l’occasion. Le même jour (31 janvier), le souverain pontife rencontrera les représentants de différentes institutions du pays, les représentants de la société civile et les ambassadeurs.

Au site du Stade des Martyrs, l’aménagement a commencé lundi : « Nous allons mettre une dizaine d’écrans et une tribune d’animation », a-t-il ajouté.

Préparatifs de l’arrivée du pape François à Kinshasa

En effet, l’un des moments forts sera sans doute le 2 février avec la rencontre prévue au Stade des martyrs avec la jeunesse congolaise. Le même jour, l’après-midi, le Pape sera à la cathédrale de Kinshasa pour un échange avec les prêtres, les sœurs, les séminaristes, les diacres, les religieux et religieuses avant de rencontrer les jésuites. L’échange avec les évêques est prévu dans la matinée du 3 février.

Lire :  Message de vœux de la Sonahydroc à l’occasion du 63ème anniversaire de l’indépendance de la RDC

Le Pape François a évoqué sa visite en RDC

A l’occasion de la rentrée diplomatique au Vatican, le Pape François a adressé lundi son messages des voeux aux 183 diplomates accrédités près le Saint-Siège. Evoquant ses priorités internationales pour l’année 2023, le Souverain pontife a de nouveau évoqué sa visite en Afrique.

Dans son message, le Pape a placé sous le signe de l’espérance ce voyage : « Avec l’espérance que cesse la violence dans l’Est du pays et que la voie du dialogue ainsi que la volonté de travailler pour la sécurité et le bien commun prévalent ».

Toujours concernant l’Afrique, il a évoqué le Sud-Soudan et les violences au Burkina Faso, au Mali et encore au Nigeria. L’évêque de Rome a aussi noté, “dans de nombreuses régions, des signes d’affaiblissement de la démocratie dus aux croissantes polarisations politiques et sociales, qui n’aident pas à résoudre les problèmes urgents des citoyens ».

Sur place à Kinshasa, tout est fait pour rassurer que tout se passera dans de bonnes conditions. « La RDC est un des plus grands pays catholiques. Certes ce pays fait face à plusieurs défis notamment les défis évangéliques, les défis de la paix et du développement, de l’environnement. Toutes ces raisons justifient l’arrivée du Pape qui tient à montrer sa solidarité envers le peuple Congolais. Aussi, occasion pour lui d’exprimer l’amitié, la proximité de l’église universelle auprès de l’église de la RDC. Par cette visite, sa sainteté veut réellement aider les Congolais à tourner la page, inviter les Congolais à se réconcilier », a dit lundi au cours d’une conférence de presse organisée par le ministère de la communication et des médias, le nonce apostolique, Mgr. Ettore Balestrero. Lire aussi: Le Pape François sera en RDC en 2023, l’étape de Goma absente du nouveau programme