Marché Amani dit CADECO à Goma

La fondation Désirée Birihanze en partenariat avec la fondation Segihobe Rémy a assisté ce jeudi 22 décembre 2022 les femmes du marché Amani Maendeleo dit CADECO parti en fumée la nuit du dimanche au lundi 12 décembre dernier dans un incendie dont l’origine demeure jusque-là inconnue.

Ces femmes commerçantes qui avaient perdu plusieurs marchandises dans cet incendie ont reçu une enveloppe de dix-huit mille dollars américains pour leur permettre de relancer petit à petit leurs activités.

Femmes marchande du marché CADECO à Goma

La présidente des vendeuses de ce marché essentiellement des souliers qui a reçu cette assistance des mains de Segihobe Rémy accompagné de plusieurs cadres de l’UDPS et des responsables de la fondation Désiré birihanze, a remercié le ministre national de l’Agriculture qui est le premier à penser à eux après cet événement malheureux.

« Merci beaucoup à son excellence Désiré Birihanze, notre fils de Goma qui vient de penser à toutes les familles qui ont tout perdu dans cet incendie. Nous le remercions et nous ne l’oublierons jamais pour ce geste. Il est le premier à nous assister. », a-t-elle déclaré sous une joie immense.

Sur place, Rémy Segihobe a transmis le message de compassion du ministre de l’agriculture et enfant de Goma Birihanze Désiré avant de leur rassurer de sa disponibilité à les accompagner tout au long du processus de la reconstruction de ce marché.

Remy Segihobe

 Yannick Ngandu Mukendi qui a représenté la génération Félix Tshisekedi à cette activité a renseigné de sa part, que l’enveloppe remise était destiné pour la construction du marché mais les femmes vendeuses ont souhaité que l’argent soit remis au niveau de leur association pour partager à toutes les victimes, afin qu’elles reprennent avec les activités.

Lire :  « Alternative des jeunes pour le changement » réclame au président Tshisekedi le courant au Kasaï central

Le coordonnateur national de la fondation Désiré Birihanze, Anderson Ndabaweje a précisé que l’assistance du ministre national de l’agriculture a rassuré aussi sur la construction de ce marché au-delà de l’enveloppe remise.

« Le ministre est dans la logique du président de la République qui dit que le peuple d’abord. Il a dit qu’on ne peut pas laisser passer une situation comme ça. Goma est sinistrée presque chaque jour. Il y a des déplacés à Kanyarutchinya, voilà aujourd’hui c’est un marché qui prend feu. Il y a des vendeuses qui ont perdu leurs biens. On ne peut pas rester bras croisés, il faut faire un geste. C’est pourquoi nous avons pris la décision de faire ce geste justement par l’autorisation du ministre. Nous avons donné un fonds de roulement, parce que les mamans ont été sinistrées.  L’assistance comporte deux volets : il y a d’abord le volet construction. Nous allons essayer de réhabiliter les hangars qui ont pris feu. Il y a aussi le volet assistance pour qu’elles puissent démarrer directement avec les activités. C’est pourquoi l’enveloppe de 18 mille dollars mis à la disposition des mamans dans un premier temps. La semaine prochaine nous allons évaluer les besoins et voir ce que nous allons faire », a-t-il dit dans une interview accordée à infocongo.net. Lire aussi: