Sénat de la RDC

Le Sénat a voté, jeudi 15 décembre, le budget 2023 réévaluée à plus de 16 milliards de dollars alors que l’Assemblée nationale l’avait voté à plus de 15 milliards.

Après la commission paritaire, les deux chambres ont harmonisé les vues et le budget a désormais été voté à plus de 16 milliards des dollars au lieu de 14,6 milliards arrêté par le gouvernement.

Selon le président du Sénat, Modeste Bahati, les deux milliards supplémentaires de la prévision des recettes ont été affectés au social des Congolais, à la défense nationale ainsi qu’à la mise en œuvre du programme de développement local de 145 territoires.

Étant voté en des termes non identiques, une commission paritaire a été convoquée et c’est la position du Sénat qui a été adopté en définitive, tard dans la nuit.

Ensuite, le parlement a clôturé sa session de septembre après avoir voté le budget le plus élevé de l’histoire de la RDC, s’est félicité le président du Senat Modeste Bahati.

Le parlement a aussi habilité le Gouvernement à légiférer par ordonnance loi durant ses vacances. L’Assemblée nationale a également, avant la clôture, entériné les membres de la Commission nationale des droits de l’homme.

15,8 milliards USD contre 14,6 milliards proposés par le gouvernement

L’Assemblée nationale avait voté, en fin de semaine dernière, le rapport de la commission économique, financière et de contrôle budgétaire (ECOFIN) qui relève le budget 2023 à 15,8 milliards USD contre 14,6 milliards proposés par le gouvernement.

Ce format assorti de plusieurs recommandations a donc été voté en définitive à l’unanimité de 402 députés votants sur 402 présents.

Lire :  Décaissements obscurs en procédure d’urgence à la BCC : l’ODEP traque l’ombre de Nicolas Kazadi

Les nouvelles ressources de l’ordre de 1,2 milliards ainsi dégagées ont été affectées vers les domaines prioritaires et porteurs de croissance, a expliqué le président de l’ECOFIN.

Ce projet de loi voté par les députés est transmis au Sénat pour une seconde lecture qui débute ce lundi 5 décembre avant d’être envoyé au président de la République pour promulgation. Lire aussi: Chiffré à 15, 8 milliards $, le budget 2023 adopté par l’Assemblée nationale