Delly Sesanga offre des bancs aux écoles du Kasai central

Le parti Envol dénonce l’intolérance politique dont sa délégation a été victime à Kananga, dans la province du Kasaï Central.

Selon Rodrigue Ramazani, porte-parole d’Envol, l’UDPS a mobilisé une milice pour agresser physiquement Delly Sessanga, président de l’Envol, alors qu’il remettait des bancs à une école officielle.

« Il y a des faits à dénoncer. Le fait de violation grave de droit de l’homme, le fait de la restriction de l’espace politique qui se vit ici au Kasaï Central », a déclaré Rodrigue Ramazani.

Et d’expliquer :

« Le 10 décembre lorsque nous sommes arrivés à l’école EP Sanga Bantu pour livrer les bancs, nous nous sommes heurtés à l’intolérance de l’UDPS qui a constitué une milice pour menacer physiquement les opposants au régime. Toutes les voix qui se lèvent contre Félix Tshisekedi, elles se heurtent à des actes de vandalisme, de violences graves de la part militant de l’UDPS ».

« Envol » de Sesanga dénonce l’intolérance et la restriction de l’espace politique par l’UDPS

Jeudi 16 décembre, une marche de la société civile et militants d’Envol pour dénoncer les violations des droits de l’homme a été réprimée par la police.

De leur côté, les éléments de la Police disent avoir agi conformément aux dispositions des autorités provinciales interdisant toute manifestation publique pendant la période des festivités de fin d’année et de nouvel an sur toute l’étendue de la province.

Cependant, Elie Mputu du parti ECIDé de Martin Fayulu a indiqué que cette marche était appelée pour dénoncer les actes non démocratiques posés par ceux qui soutiennent le pouvoir contre l’opposition en province.

Lire :  Nyiragongo : Sama Lukonde promet l'installation du chef coutumier dans la chefferie de Bukumu

Selon lui, les opposants sont victimes des menaces, attaques physiques, agressions et autres comportements « indignes », dont font montre les militants et sympathisants de l’UDPS (Union pour la démocratie et le progrès social).

« Nous avons fait un constat amer, la province du Kasaï Central est prise en otage par le pouvoir en place. On est en train de mettre sur pied des stratégies pour former une milice pour contraindre la démocratie (…) C’est pourquoi nous avons marché. Malheureusement, les dirigeants que nous avons ont encore utilisé la même milice et la Police pour nous disperser », a dénoncé Élie Mputu.

Il faut signaler qu’il y a quelques mois passés, Elie Mputu a été poignardé par des personnes se réclamant de l’UDPS après son intervention critiquant le régime Tshisekedi au cours d’une émission radiodiffusée à Kananga. Pas plus tard que la fin de la semaine passée, les résidences du député national Delly Sesanga ont été saccagées par des gens qui l’accusent de combattre Félix Tshisekedi.

Banc pour les écoles et forages d’eau pour la population de Kananga

Par le biais de son projet « Mayi Moyo Wa Bantu », Delly Sesanga compte offrir au moins 1000 bancs à des écoles de la province du Kasai central.

Pour rappel, le président d’Envol a livré des forages d’eau aux populations de Kananga. Ce jour, en marge de la cérémonie de remise des bancs, les cadres de son parti dénoncent les « militants de l’UDPS » qui ont vandalisés les engins destinés à travailler pour les forages d’eau. Lire aussi: Affaire 21 000 $ des députés : Delly Sesanga prêt à affronter la Commission spéciale de l’Assemblée nationale