Pont Loashi à Masisi (Nord-Kivu)

Un pont métallique d’intérêt économique s’est effondré sur la rivière Loashi, dans le secteur Osso Banyungu, à environ 5 kilomètres du chef-lieu du territoire de Masisi sur l’axe routier Masisi– Walikale (Nord-Kivu), a coupant la liaison par route entre Bihambwe et Kashebere, mardi 22 novembre.

La société civile de Masisi qualifie cette situation de dramatique. Le pont s’est effondré parce que la rivière Loashi est en crue à la suite de pluies diluviennes qui s’abattent au quotidien sur le territoire de Masisi, ajoute cette source. En effet, ce désastre survient quelques jours seulement après un éboulement et une inondation dans la même région, survenu à Rubaya lundi ainsi que l’inondation à Bihambwe, toujours à Masisi, à la fin de la semaine dernière.

La situation vient exacerber l’interruption du trafic routier entre Sake-Masisi-Walikale. Ce tronçon est coupé depuis lundi 21 novembre à cause d’un éboulement de terre survenu au niveau de Kitsule en groupement Bihiri.

Actuellement selon le président de la société civile de Masisi, Télésphore Mitondeke, il est difficile pour les usagers de la route de relier Goma-Masisi-Walikale afin d’approvisionner la ville de Goma, chef-lieu de la province, en produits vivriers en provenance de Masisi.

Tout en déplorant la perte en vies humaines ainsi que des dégâts matériels enregistrés à cause de ces sinistres, Télésphore Mitondeke plaide pour une intervention urgente afin de « voir comment réhabiliter non seulement cette route d’intérêt provincial qui a un impact par rapport à l’économie de la province, mais aussi des routes de dessertes agricoles qui sont touchées sur tous les axes de ce territoire ».

Lire :  Opération Kin-Bopeto, un pétard mouillé !

Le territoire de Masisi reste la seule voie d’approvisionnement de la ville de Goma en produits vivriers en cette période de guerre entre les FARDC et le M23 dans le territoire de Rutshuru.