Le CDE en réunion à Goma

Les acteurs de la société civile ont été sensibilisés sur le libre échange vendredi 11 novembre 2022 à Goma par le Centre pour le développement des entreprises CDE.

Cette sensibilisation s’inscrit dans le cadre de la campagne « le Congo que nous voulons » L’objectif était de faire part de cette couche sociale du bienfait du commerce extérieur et la pression de la mondialisation actuelle devant laquelle la République démocratique du Congo est exposée.

C’était aussi une occasion de réfléchir sur les défis qui doivent être relevé par la RDC   pour mieux faire face à cette pression.

« Nous estimons que nous allons atteindre un bon résultat parce que nous avons aussi trouver qu’il y a même certains services publics qui sont freins au développement économique. Et tout ça, ça doit passer par la libre économie, la libre entreprise parce que le pays ne doit que se développer par l’entrepreneuriat. », a dit Espoir Bindu, Directeur général du CDE.

Celui-ci promet le centre pour le développement des entreprises va mener de plaidoyer et rencontrer les décideurs pour casser les barrières qui freinent l’avancement des plusieurs projets des entrepreneurs économiques.

De son côté Étienne Kambale un des acteurs de la société civile au Nord-Kivu parle d’une séance plus importante car plusieurs personnes n’ont pas d’informations   que la République démocratique du Congo s’est déjà ouvert au commerce au niveau international sur la Mondialisation.

Ce dernier pense qu’il faut aussi une amélioration dans le libre échange surtout du côté des acteurs étatiques qui semblent avoir des insuffisances dans ce secteur.

Lire :  Beni : Au moins 9 militants de l'UDPS arrêtés au début de la marche de ce jeudi

« Ici en province du Nord-Kivu, il y a une cellule d’amélioration du climat des affaires et cette cellule avait ému des inquiétudes en un moment donné quand on n’avait pas de guichet unique en province. Heureusement que nous en avons déjà, mais il y a certains acteurs qui devaient bénéficier des services de ce guichet unique, qui se lamentent. Nous pensons que nous devons faire des actions pour que ça marche », a déclaré Étienne Kambale. Lire aussi: Le CDE demande une réduction des démarches administratives et financières pour les femmes

Amour Imani Christian