Beni : médecins, infirmiers et personnel administratif en grève depuis mercredi

Le personnel soignant, administratif et les ouvriers du Centre de santé de référence de Mangina, dans la zone de santé de Mabalako en territoire de Beni, a décrété une grève sèche depuis mercredi.

Ils réclament deux ans d’arriéré de salaire dans le cadre de la gratuité des soins du Projet de développement du système de santé (PDSS), un programme du gouvernement congolais appuyé par la Banque mondiale.

Les malades, délaissés dans des lits d’hôpitaux, ne savent à quel saint se vouer. Les infirmiers, selon des patients, leur ont demandé d’aller se faire soigner ailleurs.

Médecins en grève

Cette décision de grève sèche a été prise au cours de la réunion d’évaluation de la première phase de la grève, déclenchée il y a une semaine.

Le bourgmestre de la commune de Mangina, qui reconnait cette situation, exhorte les grévistes à reprendre le travail pour prévenir le pire. Et ce, en attendant qu’une solution soit trouvée.

Cette même inquiétude est partagée par la société civile de Mangina. Elle rappelle que cétait pendant la grève des infirmiers du centre de santé de référence de Mangina que la dixième épidémie d’Ebola avait été déclarée.

Les grévistes conditionnent la reprise des activités par le payement de 24 mois d’arriéré de salaire.

Avec Radiookpai.net

Lire aussi: Santé : le Gouvernement désamorce la grève des médecins

Lire :  Arrestation de Pascal Mukuna : Eveil Patriotique promet des actions de grande envergure