Beni : des enquêteurs de l’ONU pour faire la lumière sur les incidents commis par les casques bleus de la Monusco à Kasindi

Les enquêteurs des nations unies séjournent depuis l’avant midi du Jeudi 29 septembre 2022 au poste frontalier de Kasindi-Lubiriha en territoire de Beni, au Nord-Kivu.

Cette équipe d’experts vient faire la lumière sur les dégâts humains et matériels causés par les éléments du contingent Tanzanien de la Monusco lors de leur traversée forcée de la frontière Ouganda -RDC, au poste de Kasindi-Lubiriha, le 31 juillet dernier.

A peine arrivé à Kasindi, ces experts ont appelé au calme les victimes de ces incidents et à faire confiance à la justice congolaise et internationale, qui seront saisies à l’issue des enquêtes afin d’établir les responsabilités dans cette affaire.

En réaction, la société civile du groupement Basongora, secteur de Ruwenzori par le biais de son vice-président Joël Kithausa, recommande l’indépendance des enquêteurs et attend voir les victimes de ces bavures être indemnisées.

Rappelons que dans une récente déclaration, les forces vives du groupement de Basongora ont annoncé des actions de grande envergure pour exiger à la Monusco la réparation des préjudices causés à Kasindi. Lire aussi: RDC : des soldats de la MONUSCO tuent de sang-froid des civils après avoir forcé le poste frontalier de Kasindi (Nord-Kivu)

Venatche Ndaliko/ Beni

Lire :  Nord-Kivu : Plus de 17 villages vidés de leurs populations dans le secteur de Ruwenzori, à cause de l'insécurité