Kinshasa : La commune de Lingwala bouclée par la PNC et les services de sécurité ce vendredi 30 septembre

Les habitants de la commune de Lingwala ont été surpris ce matin 30 septembre par un bouclage mené par la police ainsi que les services de sécurité, pour rechercher les brigands communément appelé « Kuluna ».

Pas d’entrée pas de sortie, la municipalité était quasiment quadrillée et des garnisons policières étaient placées à l’entrée de chaque avenue.

Des contrôles se sont effectuées jusque dans les parcelles, au grand dam des vendeuses de pain n’ont pas pu s’approvisionner tôt le matin comme d’habitude. Seuls les élèves ont été autorisés à se rendre à l’école.

Huit avenues étaient ciblées dans la commune de Kinshasa : Tshela, Maluku, Ngungu, Songololo, Bolobo, Lokolela, Dilolo, Dima qui sont situées aux environs du stade des Martyrs. Ces avenues sont généralement les points chauds. En effet, depuis quelques semaines, la police recherche les « kulunas » dont l’activisme connaît une flambée à Kinshasa. Il y a peu dans la commune de Makala, plus d’une centaine avaient été arrêtés. Lingwala n’est pas épargné par la criminalité urbaine des kulunas qui s’affrontent souvent en milieu de la journée à la machette, à coups de pierres et autres armes blanches. Lire aussi: Kinshasa : Gentiny Ngobila forme les bourgmestres contre les “Kuluna”

Lire :  CENI : manifestation monstre de Lamuka à Kinshasa