Bukavu : Vital Kamerhe dévoile son plan de sortie de crise sécuritaire dans l’est du pays

En tournée dans l’est du pays, Vital Kamerhe, président de l’Union pour la nation congolaise (UNC), a dévoilé, jeudi 15 septembre, son plan de sortie de crise sécuritaire, lors d’un meeting populaire qu’il a tenu à la Place de l’Indépendance à Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu.

Ce plan de sortie de l’insécurité est axé sur trois volets, militaire, diplomatique et politique :

« Ce plan [NDLR : de sortie de crise sécuritaire] se décline en plusieurs volets à savoir militaire car nous ne pouvons pas être distraits. Soutenons les FARDC et la Police Nationale Congolaise ; diplomatique et politique parce que, pour guérir une maladie, il faut d’abord établir un diagnostic clair », a-t-il souligné.

Après avoir diagnostiqué l’insécurité dans l’Est de la RDC, l’ancien directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi dit avoir dessiné cette crise dans un triangle qui comprend au sommet la RDC et à la base, le Rwanda d’un côté et l’Ouganda de l’autre, tandis que le M23 est au milieu.

« Si nous voulons résoudre ce problème, nous en tant que Congolais, nous devons demander à nos frères de libérer Bunagana, de déposer les armes et leurs revendications seront examinées en toute sincérité », a déclaré Vital Kamerhe, qui s’est rendu ce vendredi à Shabunda, avant de poursuivre son périple dans les autres territoires du Sud-Kivu.

Son programme prévoit également des participations à des cultes religieux dans des paroisses protestantes et catholiques du Sud-Kivu. Lire aussi: Vital Kamerhe au Nord-Kivu : un discours soporifique, inodore, et qui ne trompe pas grand monde

Lire :  Fermeture temporaire de l'aéroport international de Goma à la suite d’une panne d'avion