Beni, Nord-Kivu

La société civile de la commune de Bungulu à Beni (Nord-Kivu) alerte sur la présence, depuis mardi 13 septembre, d’hommes armés suspects aux alentours de la ville. Ces personnes sont visibles à Buna et Kaseghe, deux entités situées à la limite de la ville de Beni vers sa partie ouest, information confirmée par le commandant de la police à Pasisi.

Le président de la société civile de Bungulu, Moïse Malikidogo a recommandé aux autorités de prendre ces alertes au sérieux afin d’éviter le pire.

« De fois, on a toujours tué dans la ville alors que les alertes ont été bien données en avance pour que les autorités restent aux aguets. Comme ils sont venus vers l’autre côté-là ce que certainement ils vont tuer en moins qu’ils ne cherchent autres chemins pour traverser. S’il n’y a pas d’alertes prises en considération en tout cas c’est compliqué », a-t-il déclaré.

De son côté, le porte-parole des opérations Sokolo I, capitaine Anthony Mwalushayi assure que les services de sécurité ont pris des dispositions pour parer à toute éventualité :

« Nous avons déjà pris des stratégies, nous avons renforcé nos dispositifs dans des zones que nous avons jugées suspectes, dans les prisons de Beni et Butembo mais aussi dans d’autres lieux stratégiques. Donc, c’est pour non seulement empêcher l’ennemi de faire des incursions dans les agglomérations, mais aussi protéger la population contre ces assaillants qui tuent et qui pillent la population de Beni ».

Cet officier des FARDC a invité la population à continuer d’alerter les services de sécurité de tous mouvements suspects.

Lire :  Beni: 28 200 enfants attendus pour recevoir le vaccin contre la Rougeole

Avec Radio Okapi.net