Retrait de la MONUSCO à Butembo : Jean Baptiste Kasekwa pense qu’on ne s’oppose pas à la volonté du peuple

Après l’allocution du Gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu (lieutenant général Constant Ndima Kongba) annonçant le retrait progressif de la MONUSCO de Butembo à la suite d’une série de manifestations exigeant le départ de cette mission Onusienne de la RDC, le député national Jean Baptiste Kasekwa, élu de la ville de Goma se félicite pour ce retrait annoncé, car dit-il « le peuple fini toujours par gagner ».

Le député a tout de même émis dans un entretien avec infocongo.net, le vœu de voir la MONUSCO se retirer définitivement du sol congolais, comme voulu les populations. Pour lui, cette mission onusienne a franchi la ligne rouge avec son bilan le plus lourd lors de la répression des manifestations anti-MONUSCO vécues sur l’ensemble de la province du Nord- Kivu. A cela s’ajoute la violation grave de la barrière douanière de Kasindi-Lubiriha, où des éléments du contingent tanzanien avaient forcé leur traversée à coups de feu, causant mort d’hommes et d’importants dégâts matériels.

Par ailleurs, ce député qui est en vacances parlementaires dans la zone, décrit au même moment l’impuissance de l’État congolais pour faire face aux terroristes islamistes ADF/ MTM, qui continuent de massacrer les paisibles citoyens dans la région de Beni-Ituri, en dépit de l’instauration de l’état de siège dans cette partie du pays. L’occasion faisant le larron pour lui, d’interpeller le ministre de la Défense nationale d’initier dans l’urgence une commission pour venir enquêter sur les drames que vit la population de la région depuis de nombreuses années. Lire aussi: Nord-Kivu : controverse autour du retrait de la MONUSCO à Butembo

Lire :  Beni :3 personnes tuées dans une nouvelle embuscade ADF à Makisabo

 Venatche Ndaliko/ Beni