Procès François Beya: Le Tribunal se prononce sur sa demande de liberté provisoire le mardi 16 août

C’est finalement le 16 août prochain que la Haute cour militaire va se prononcer sur la demande de liberté provisoire de François Beya, selon l’audience et le prononcé de l’arrêt de ce jeudi 11 août à l’ex-prison de Makala.

Au cours de cette audience, le président juge a reconnu être en possession du rapport de l’expert médical à la Haute Cour Militaire sur l’état de santé « critique » de François Beya.

Mais les avocats de l’ancien conseiller spécial de Félix Tshisekedi en matière de sécurité continuent d’insister sur le fait que « la santé de François Beya est critique et nécessite des soins appropriés à l’étranger ».

La chambre qui juge François Beya et ses co-accusés traite la demande de liberté provisoire individuellement. C’est dans ce sens qu’elle a traité les cas des trois autres prévenus, à savoir le Commissaire supérieur principal de la Police nationale congolaise (PNC) Tambwe Mauwa Lily, le Lieutenant-Colonel Kalenga Pierre et le colonel David Cipaka.

Ces derniers ont tous vu leurs demandes de liberté provisoire être rejetées faute de preuves sanitaires.

En effet, la Haute cour militaire a estimé que ces trois prévenus n’ont pas fournis des preuves attestant qu’ils sont effectivement malades.

Pour rappel, François Beya et compagnie sont accusés d’avoir participé à « un complot en vue d’atteinte contre la personne du Président de la République, Félix Tshisekedi » au courant de la période allant de l’année 2020 au 4 février 2022. Lire aussi: Justice : le procès François Beya tourne au vaudeville

Lire :  Eximbank China: Félix Tshisekedi responsabilise Tunda Ya Kasende pour la défense des intérêts de la RDC

Leave a Reply

Your email address will not be published.