Justice : le procès François Beya tourne au vaudeville

Les avocats de François Beya et de ses co-accusés se sont retirés mardi de l’audience et ont récusé la composition, en émettant au passage des réserves quant à la garantie d’un procès équitable.

Poursuivi devant la Haute Cour militaire pour complot, offense au Chef de l’Etat et violation des consignes, François Beya et ses compagnons, ont par ailleurs vu à l’audience de ce mardi l’examen de leur demande de mise en liberté provisoire renvoyée à vendredi prochain, alors que le délai légal est de 48 heures à dater du dépôt de la requête.

François Beya, ancien Conseiller spécial du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, avait été appréhendé à son domicile par les agents de l’ANR, puis ensuite gardé au secret dans les locaux de cette Agence des renseignements, pour dans un premier temps « activités suspectes en rapport avec la sécurité de l’Etat ».

Il avait ensuite été déféré devant la Haute Cour militaire pour complot et offense au Chef de l’Etat. Lire aussi: Procès François Beya: les journalistes interdits d’accès

Lire :  L’ancien président kenyan, Uhuru Kenyatta, appelle les Congolais à l’unité