RDC : 5 policiers tués et 3 véhicules incendiés dans une manifestation à Butembo (Nord-Kivu)

Cinq policiers sont morts ce vendredi à Butembo au Nord-Kivu, à la suite des altercations avec des jeunes qui ont manifesté entre Furu et Kangothe, deux cellules situées à la sortie nord de la ville.

En effet, l’armée confirme que cinq policiers ont été tués par les manifestants qui ont également brûlé trois véhicules de la PNC et récupéré huit armes à feu.

Pour rappel, c’est autour de 7h30 que des jeunes que certaines sources accusent d’être probablement infiltrés par des miliciens, avaient commencé à placer des barricades sur les principales artères de la ville. Ils justifiaient leur action par leur volonté, disaient-il, de bloquer la route à la Monusco et aux forces de sécurité, accusées de n’avoir rien fait pour empêcher l’évasion spectaculaire mardi dernier de plusieurs centaines de détenus de la prison de Butembo.

Mais déjà, la tension était restée vive depuis la nuit jeudi 11 août car certains jeunes protestaient contre les propos tenus par le porte-parole militaire du secteur opérationnel Sokola 1 Grand Nord (capitaine Anthony Mwalushayi), qui avait qualifié la majorité des jeunes de Butembo d’appartenir aux milices Mai-Mai, dans une émission diffusée sur les antennes de la radio Okapi.

Toutefois, le porte-parole militaire indique que la situation reste tendue et les forces de sécurité s’activent davantage pour tenter de maîtriser la situation.

Il sied de préciser que cette situation intervient 48 heures après l’attaque de la prison centrale de Butembo-Kakwangura par les combattants ADF, qui a occasionné l’évasion spectaculaire de plus des 800 détenus, la mort de deux policiers, et d’un civil du département pour femmes, incendié par les assaillants. Lire aussi: Butembo : 3 morts dans l’attaque des miliciens à la prison de Kakwangura

Lire :  RDC : Près de 4000 cas de violations des droits de l'homme en six mois

Venatche Ndaliko/Beni

Leave a Reply

Your email address will not be published.