Nord-Ubangi : trois candidats aux noms chargés d’histoire dans la course au gouvernorat

Trois candidats, tous avec des noms chargés d’histoire, seront en course le 12 juillet prochain à Gbadolite dans le Nord-Ubangi, pour l’élection du nouveau Gouverneur de cette province frontalière avec la République Centrafricaine.

Il s’agit tout à tour de Seti Yale Kete, fils de feu Seti Yale, ancien Conseiller spécial de l’ancien Président de la République feu le Maréchal Mobutu Sese Seko. Son défunt père Seti Yale, fût considéré comme l’exécuteur des basses œuvres du Maréchal Mobutu durant son long règne sans partage à la tête du pays. Aux commandes des services de sécurité du pays, il avait mené parallèlement une carrière d’homme d’affaires prospère, notamment dans les secteurs agricoles et de navigation fluviale. Un port de Kinshasa sur le fleuve Congo porte son nom jusqu’à aujourd’hui.

Marie-Claire Kengo Wa Dondo

Dans concurrent à ce poste a aussi un nom lourd de signification : Marie-Claire Kengo. Fille de Léon Kengo wa Dondo, longtemps Premier ministre dans les années 80, ancien Président du Conseil judiciaire dans le MPR-parti-Etat, ancien Procureur général de la République et ancien Ambassadeur, et récemment ancien Président du Sénat, Léon Kengo wa Dondo surnommé « l’homme de la rigueur », fût un personnage craint et puissant sous le régime Mobutu.

Enfin, dans cette course au gouvernorat, il y aura le petit dernier, Malo Ndimba Mobutu, petit-fils du Maréchal du même nom, et rejeton de feu Manda Mobutu, lui-même fils de l’ancien Chef de l’Etat congolais.

 Une chose est sûre en tout cas : avec une telle affiche au programme, la salle des plénières à Gbadolite, va certainement refuser du monde le 12 juillet prochain. Lire aussi: CENI-Nord-Ubangi : Les 6 candidats Gouverneurs vont compétir le 12 juillet à Gbadolite

Lire :  RDC/Assemblée nationale : les députés FCC boudent l’examen de la proposition de loi portant révision de la loi électorale

Leave a Reply

Your email address will not be published.