RDC : un soldat congolais abattu au poste frontière avec le Rwanda, après avoir tué deux policiers rwandais

La tension reste vive entre la République démocratique du Congo et le Rwanda. Un incident a eu lieu peu avant 9h ce 17 juin 2022 à la frontière entre les deux pays dans la ville de Goma, au Nord-Kivu. Un soldat congolais a mené une action solitaire au poste frontalier appelé « Petite barrière » en tirant dans la direction du Rwanda, tuant deux policiers rwandais, selon des témoins.

En réaction, la police du Rwanda l’a abattu. Il s’en est suivit un échange de tirs qui a opposé des forces de sécurité des deux pays.

Selon des témoins, un soldat congolais, qui se trouvait à la frontière, s’est dirigé vers le poste rwandais, a traversé la zone neutre qui sépare les deux postes, tout en tirant en direction du Rwanda. En face, un soldat rwandais a répliqué, tuant sur le coup le soldat congolais. Toujours selon des témoins, il s’en est suivi un échange de tirs.

Le bilan est encore incertain. Une radio locale fait état de quatre morts, un chiffre qui n’est pas encore vérifié. Dans un communiqué, Kigali confirme que deux de ses soldats ont été blessés dans l’échange, ainsi qu’un nombre non précisé de civils présents à la frontière. Kigali affirme que l’officier rwandais a tiré pour se défendre et que le soldat congolais se trouvait en territoire rwandais.

Pas de réaction des officiels congolais

Il n’y a pas de réaction pour l’instant du côté des autorités congolaises. Mais en fin de matinée, les chefs de la police et de l’armée congolaise ont traversé la frontière pour récupérer le corps. Plusieurs milliers de personnes ont manifesté devant le poste frontière, un rassemblement qui a été dispersé par la police congolaise.

Lire :  Beni : Une dizaine de morts dans une attaque sanglante des ADF à Bulongo

Cet incident survient alors que les relations entre les deux pays sont particulièrement tendues depuis la résurgence du mouvement rebelle du M23 et l’intensification des combats ces dernières semaines dans la région. Kigali étant accusé de soutenir cette rébellion. D’ailleurs, une manifestation anti-Rwanda a rassemblé plusieurs milliers de personnes cette semaine à Goma. Lire aussi: Nord-Kivu : à Goma une manifestation contre le Rwanda dégénère en pillages

Leave a Reply

Your email address will not be published.