Dieudonné Bolengetenge : « Pierre Lumbi Okongo a été un homme d’exception, un grand homme ».

Ensemble pour la République a commémoré mardi 14 juin 2022, le deuxième anniversaire de la mort du Sénateur Pierre Lumbi Okongo, le premier Secrétaire Général du Parti, décédé à Kinshasa en 2020 à la même date.

Cette commémoration, dont l’heure n’est plus au chagrin mais plutôt à l’édification mutuelle, comme l’a dit le Secrétaire Général Dieudonné Bolengetenge dans son discours, a commencé par le dépôt de gerbes des fleurs au mausolée de l’illustre disparu au cimetière de Benseke Nouvelle Cité dans l’avant midi.

Et dans l’après-midi, le siège national du Parti situé à Kintambo a vibré au rythme d’animations politiques de 24 fédérations de Kinshasa et des associations Katumbistes, suivi des témoignages sur sa vie de ceux qui ont vécu avec lui dans le combat de changer le Congo.

La célébration eucharistique a été précédée par le discours de haute facture du Secrétaire Général du Parti qui, dans son introduction a relevé que : « Pour ce qui nous concerne à « Ensemble pour la République », cette activité nous donne l’occasion de nous rappeler quelques moments clés du combat politique de Pierre Lumbi ».

Le temps fort de la cérémonie, c’est le baptême de la salle de réunions stratégiques et des travaux des organes majeurs du Parti. Celle-ci   est baptisée « Salle Pierre Lumbi Okongo ». Selon Dieudonné Bolengetenge Balea, ils le feront ailleurs encore dans les provinces pour que sa mémoire reste vivante parmi nous.

Les Grands hommes ne meurent jamais

Dans son discours, le Secrétaire Général D’Ensemble pour la République, Dieudonné Bolengetenge Balea a eu des mots justes pour immortaliser Pierre Lumbi Okongo.

Lire :  Le village Bondeko clôture en beauté la journée internationale des personnes vivant avec handicap

« Sa riche biographie qui est d’accès libre sur l’Internet renseigne que Pierre Lumbi était un homme d’exception, un grand homme. Ce n’est pas parce qu’il a été plusieurs fois ministre de ce pays qu’il peut faire partie du registre des grands hommes. Sa grandeur se révèle à travers les objectifs de ses actes ou de ses décisions ainsi que leurs conséquences sur la vie politique et sociale. Certaines de ses décisions étaient prises dans des circonstances où parfois sa vie était en danger pour défendre des valeurs nobles. Tout cela, pour un idéal de justice, de liberté et du bien-être social du Peuple Congolais.

Il s’agit-là, pour nous ses « héritiers » politiques, non seulement des exemples à suivre mais aussi des principes de son combat politique qui se poursuit physiquement sans lui mais moralement avec lui. Ceci confirme bien l’adage selon lequel : « les Grands hommes ne meurent jamais ».

La famille de Pierre Lumbi

Son Génie et ses stratégies, à la base de la création du Comité Laïc de coordination

Le Secrétaire Général de Ensemble pour la République a révélé à l’assistance que Pierre Lumbi est le créateur du Comité Laïc de Coordination (CLC) et l’homme était au premier rang du combat de la Société civile pour la démocratie au pays. De la marche des chrétiens pendant le régime de Mobutu en 1992 à celle de 2018 sous le régime de Kabila.

 « … Tu étais un véritable stratège. Avant de prendre une décision, tu savais analyser et écouter toutes les opinions. Tu faisais preuve de patience et de bienveillance. Ton souci majeur était d’éviter les divisions. Tu cherchais à rassembler le plus grand nombre pour bâtir ensemble un Congo fort, prospère et solidaire ».

Lire :  RDC : le Comité laïc de coordination dans la rue ce mercredi 22 décembre

Un des faits importants et inoubliable dans la lutte contre la dictature en RDC en rapport avec le génie et les stratégies de Pierre Lumbi est la création du « Comité Laïc de coordination », un regroupement des laïcs chrétiens, qui a organisé la Marche d’espoir le

16 février 1992. Cette marche, violemment réprimée par l’armée du régime Mobutu, a été la manifestation populaire pacifique jamais organisée à Kinshasa et dans d’autres provinces du pays, un tournant décisif dans l’appropriation par la population du processus de démocratisation de notre pays.

Ce Comité laïc qui a traversé les temps et, revitalisé par son coach Pierre Lumbi, a également tenu tête au pouvoir de Joseph Kabila par la mobilisation populaire en faveur de l’organisation des élections de décembre 2018. En souvenir de cet engagement farouche, déterminé, certains compagnons de lutte contre la dictature n’ont pas tari d’éloges à l’endroit du Patriarche Pierre Lumbi, lors des hommages lui rendus à l’occasion de son décès en 2020 », a-t-il dit.

Un devoir de mémoire

Dieudonné Bolengetenge n’a pas hésité à citer quelques-uns de ces hommages émanant de certaines personnalités politiques et acteurs de la société civile congolais. De Martin Fayulu à Jean-Pierre Bemba en passant par Vital Kamerhe, Patrick Muyaya, George Kapiamba et le journal La Prospérité. Chacun a donné la preuve de la Grandeur de Pierre Lumbi.

« De Martin Fayulu, on a entendu : « Nous avons milité ensemble à l’époque de la Conférence nationale souveraine il y a 30 ans… Je garde en mémoire son sérieux, la finesse de ses analyses et son sens de l’organisation » ;

Lire :  Elections 2023 : Ensemble pour la République de Moïse Katumbi vise 1 million d'adhérents en six mois

– Jean-Pierre Bemba a dit garder de Pierre Lumbi, « le souvenir d’un homme engagé et épris de voir un Congo nouveau » ;

– Vital Kamerhe salue « … le rôle important qu’il avait joué dans l’organisation de la marche des chrétiens du 16 février 1992, et dans le déblocage de la Conférence nationale souveraine » ;

– Georges Kapiamba, évoque un « vaillant combattant de l’État de Droit démocratique qui a inspiré beaucoup de jeunes ».

Selon le journal La Prospérité Online du 19 juin 2020, plusieurs autres témoignages poignants en hommage à Pierre Lumbi provenaient de tous les continents », le Secrétaire Général d’Ensemble a fait un devoir de mémoire…Lire aussi: Prix Bakanja-Kimbangu du CLC : Pierre Lumbi premier lauréat

Gel Boumbe

Leave a Reply

Your email address will not be published.