CENI : fructueux échanges avec les représentants du PNUD et de la Fondation Hans Seidel

Le président de la CENI, Denis Kadima Kazadi, a échangé, séparément, lundi 13 juin 2022, avec le Dr Roselyn Akombe du PNUD et Malte Liewerscheidt de la Fondation Hans Seidel Stiftung.

En premier lieu, le président de la Centrale électorale, Denis Kadima a reçu le Dr Roselyn Akombe, cheffe de la mission de formulation du projet d’assistance électorale des Nations-unies en RDC et coordonnatrice au Centre régional pour l’Afrique du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), à Addis Abeba en Éthiopie.

En second lieu, le numéro un de la CENI s’est entretenu avec Malte Liewerscheidt, représentant-résident de la Fondation Hans Seidel Stiftung en présence de la chargée de programmes Fifi Falasi, et du Rapporteur adjoint, Mr Paul Muhindo.

Les deux entrevues ont tourné autour de leur implication dans les préparatifs des élections de 2023 auxquels la CENI s’attelle.

La délégation du PNUD

Les USA prêts pour soutenir la gestion de processus électoral

Premier à être reçu, le Dr Roselyn Akombe a, au sortir de l’entretien déclaré :

« Nous avons eu une excellente discussion avec le président de la CENI sur l’appui que peut apporter la communauté internationale dans la préparation de la tenue des élections pour qu’elles soient libres et paisibles. Et, qu’elles se déroulent dans un environnement favorable. Les Nations-unies sont toujours là pour le soutien des pays et le PNUD, en particulier, se tient donc prêt à soutenir les prochaines étapes dans la gestion de ce processus électoral. La discussion concernait plusieurs domaines potentiels. Cette collaboration qui ne fait que débuter devrait être axée sur l’éducation pour les informations à apporter aux électeurs, en vue de bannir la désinformation. Le tout pour une sensibilisation plus accrue et une meilleure compréhension de nouvelles techniques utilisées par la Centrale électorale, qui devront être renforcées. Et aussi dans le contexte de la logistique qui sera mise en branle par elle. Nous allons donc poursuivre cette collaboration qui devra prendre de l’ampleur dans le futur », a-t-il déclaré.

Lire :  CENI : la NED exprime sa solidarité et son soutien au processus électoral en cours en RDC

Établir une passerelle de collaboration entre les deux structures

Quant au représentant de la Fondation Hans Seidel Stiftung, il s’est agi d’établir avec la CENI, une passerelle de collaboration.

 « Visite de courtoisie certes, mais aussi une occasion pour nous de donner un aperçu de ce que nous faisons en RDC. Et bien plus, voir ensemble comment la Fondation Hans Seidel pourra accompagner la CENI dans l’élan qu’elle a pris, pour relever le défi d’organiser les élections de 2023, en respectant le délai constitutionnel », a relevé Malte Liewerscheidt complété par Fifi Falasi en charge de programmes.

 « La Fondation Seidel travaille activement dans l’éducation civique, politique et électorale de la population. La Centrale électorale ayant comme matière essentielle les élections et ce qui en découle, il est bien logique que nous puissions établir une passerelle de collaboration entre nos deux structures. Et le président Denis Kadima nous a rassurés que notre institution fera partie de la base de données des organisations de la société civile. De telle sorte que lorsqu’il s’agira de les rencontrer prochainement, nous soyons de la partie. Et que nous également, le cas échéant, en retour, nous associons la CENI lors de nos rencontres à venir. Une façon de raffermir ces liens que nous avons commencé à tisser », a-t-elle conclu.

La Commission électorale nationale indépendante ayant tendu la main à tout le monde pour besoin d’organiser des bonnes élections, dans le délai constitutionnel, les retombées s’annoncent palpables. Lire aussi: RDC : L’AETA et la CENI en atelier d’analyse technique sur l’état du processus électoral

Lire :  Les députés d'Ensemble dénoncent le débauchage préparé par Mboso pour la CENI

Gel Boumbe

Leave a Reply

Your email address will not be published.