RDC : Mgr Jean-Crispin Kimbeni nommé évêque de Kisantu

Monseigneur Jean-Crispin Kimbeni Ki Kanda a été nommé évêque du diocèse de Kisantu, au Kongo central, selon une correspondance de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) adressée au concerné, ce samedi 11 juin.

 « Nous sommes très heureux d’apprendre qu’il a plu à sa Sainteté le Pape François de vous nommer comme nouvel évêque du diocèse de Kisantu. Que Dieu en soit béni, lui le maître de la moisson, qui ne cesse de pourvoir son Eglise des pasteurs animés de l’esprit de l’Evangile », lit-on dans cette correspondance signée par Mgr Marcel Utembi Tapa, Archevêque de Kisangani et président de la CENCO.

Bien avant sa nomination, Mgr. Jean-Crispin Kimbeni Ki Kanda était évêque auxiliaire de l’Archidiocèse de Kinshasa. Il remplace à ce poste Mgr. Fidèle Nsilele Zi Mputu (évêque de Kisantu depuis 1994). Ce dernier avait présenté sa démission auprès du Pape François pour raison d’incapacité physique : très âgé et malade.

Mgr Jean-Crispin Kimbeni nommé évêque de Kisantu

Après avoir accepté cette démission en novembre 2020, le Pape avait désigné le Cardinal Fridolin Ambongo, Archevêque métropolitain de Kinshasa, comme administrateur apostolique du diocèse de Kisantu et ce, en attendant la nomination d’un nouvel évêque que ce diocèse tient finalement ce jour.

Le diocèse de Kisantu est un suffragant de l’Archidiocèse de Kinshasa. Il s’étend sur les territoires de Madimba, Kasangulu et Kimvula ainsi qu’une partie de la commune Mont Ngafula (Kinshasa) et compte 30 paroisses.

Mgr. Jean-Crispin Kimbeni est né à Kinshasa le 22 octobre 1969. Il a effectué ses études à Kinshasa jusqu’à son ordination diaconale le 30 mai 1998 et son ordination sacerdotale le 30 mai 1999. Entre avril 2009 et juin 2020, il était chapelain du Saint-Père. Il a été ordonné évêque en juin 2020.

Lire :  l'Union européenne appuie la CENCO et l’ECC dans la lutte contre la Covid-19

De 2001 à 2002, il était professeur de Philosophie au Grand séminaire Saint André Kaggwa à Kinshasa. A la même période, il était vice- secrétaire et chancelier adjoint à l’archevêché de Kinshasa. Lire aussi: Insécurité en RDC : le pape François condamne le silence coupable de la communauté internationale