RDC : La CENI a écouté le Comité des ressortissants de Dekese à Kinshasa

Le 2e Vice-président de la CENI, Didi Manara Linga, a échangé vendredi 10 juin 2022 avec une délégation des ressortissants du territoire de Dekese de la province du Kasaï, résidents à Kinshasa.

Conduite par Emmanuel Baondjo Djosco, la délégation des ressortissants du centre du pays est venue auprès de la CENI pour avoir des explications claires et nettes concernant le « désordre et une barbarie qui en train d’élire domicile ».

Emmanuel Baondjo a précisé devant la presse : « Le problème concerne une ou deux personnes qui n’avaient pas réussi au test des proposés. De ce fait, elles organisent des marches et des choses inutiles. Il y a des gens bien identifiés qui sont derrière toutes ces manifestations. »

Et d’ajouter : « À notre niveau, nous sommes venus voir la CENI pour lui dire que Dekese n’est pas concerné dans tout ça, nous voudrions aller aux élections parce que le train est déjà en marche et nous ne voulons pas rester en arrière. Raison pour laquelle nous demandons aux autorités de la CENI que les délégués formateurs ou les missionnaires puissent rentrer à Dekese pour continuer le processus électoral ».

Il a conclu en attirant l’attention des tireurs de ficelles : « Nous ne voulons pas qu’une main noire des politiques soit à l’origine de l’insécurité des agents de la CENI à Dekese. Nous n’allons pas céder à cela, car nous voulons la paix et les élections. »

Cette déclaration des ressortissants du Kasaï habitant la capitale doit réveiller des consciences   pour les élections apaisées en 2023. lire aussi: RDC : Concertation CENI-MNS-MNC/CIRGL pour sécuriser le processus électoral

Lire :  RDC : La Cour constitutionnelle déclare le Règlement intérieur de la CENI conforme à constitution

Gel Boumbe

Leave a Reply

Your email address will not be published.