Nyiragongo : A son tour, la Société civile du Nord-Kivu appelle à l’installation du Mwami Lebon

La société civile forces vives de Nyiragongo demande à son tour au gouverneur militaire de procéder à l’installation officielle et urgente du chef de la chefferie de Bukumu Lebon Bakungu Biraguka.

Pour cette structure citoyenne, les semeurs d’instabilité institutionnelle dans la chefferie de Bukumu ne devraient pas bénéficier de l’attention du Gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu.

Les tergiversations des autorités étatiques exposent l’entité aux désordres de tout bord, regrette la société civile forces vives de Nyiragongo.

« Nous suivons avec une attention soutenue les péripéties machinées par Bienvenue bitwayiki et Jean-Bosco Butsitsi et leurs alliés pour bloquer l’installation du chef de la chefferie de Bukumu, Lebon Bakungu, ayant droit et proclamé par la CCRCC provinciale du Nord Kivu », a indiqué vendredi 10 juin 2022 Munguiko Antoine, deuxième vice-président de la société civile forces vives de Nyiragongo, dans une interview accordée à infocongo.net

Dans un communiqué signé le 9 juin 2022 à Kimbumba, la société civile forces vives de Nyiragongo indique que ce groupe qui bloque l’installation du « mwami » légitime, bénéficie de l’accompagnement indéfectible du chef de division ad intérim de l’Intérieur du Nord-Kivu, Masenda Jean et une clique de politiciens résidents à Kinshasa qui ont transformé la chefferie de Bukumu en une vache à lait.

La commission Consultative de Résolution des Conflits Coutumiers ayant déjà traché, elle pense qu’aucune raison émanant de qui que ce soit ne peut plus constituer d’entrave à l’installation officielle du mwami Lebon Bakungu Biraguka, car tous les préalables légaux sont réunis pour cette fin.

Lire :  Sud-Kivu : Théo Ngwabidje en visite de compassion aux victimes de l'incendie du marché de Kavumu

Prêter une oreille attentive aux suspicions et jeux d’enfants présentés par Bienvenue Bitwayiki, Jean bosco Butsitsi, Isaac Butsitsi, Masenda Jean et leurs alliés nostalgiques du désordre, et aux pratiques et stratégies similaires des acteurs de l’insécurité serait tomber doublement dans le piège de l’ennemi du pays par l’autorité provinciale. Lire aussi: Nyiragongo : les gardiens des coutumes demandent à l’autorité provinciale d’installer Lebon Bakungu Bigaruka

Amour Imani Christian