Nyiragongo : les gardiens des coutumes demandent à l’autorité provinciale d’installer Lebon Bakungu Bigaruka

En territoire de Nyiragongo, les « vrais » gardiens des coutumes de la chefferie de Bukumu ont dans une déclaration ce jeudi 9 juin 2022 désapprouvé toutes les manœuvres qui visent à maintenir l’intérim à la tête de la chefferie alors que la sentence de la Commission Consultative de Résolution des Conflits Coutumiers avait déjà balisé le chemin vers l’installation officielle du chef de Chefferie Lebon Bakungu biraguka.

Dans cette même déclaration, ils condamnent la complaisance avec laquelle le gouvernement provincial observe les protagonistes ayant échoués devant la CCRCC, anciens protagonistes et intérimaire qui venait de prendre l’entité coutumière comme une vache laitière, en laissant non seulement à organiser des réunions et des manifestations au mépris de la loi car après les prononcées de la sentence, les prétendus protagonistes devraient déposer leur recours dans un délai de trente jours, occasion qu’ils ont snobé volontairement.

Pour les gardiens de coutume, les actes que posent les anciens protagonistes en formatant des faux gardiens de coutume, en organisant des réunions et manifestations publiques, des sorties Médiatiques et en écrivant des lettres devraient être réprimés vigoureusement par les services de sécurité et de défense en toute urgence, car le laisser faire serait maintenir les désordres.

Ces « vrais » gardiens de coutume demandent au gouverneur militaire de se méfier de ces personnes qui continuent à se prévaloir de la qualité de gardiens et chefs coutumiers illégalement pour continuer à tirer profit du conflit qui persiste à la chefferie.

Ils demandent à cet effet à l’autorité provinciale de procéder urgemment à l’installation de Lebon Bakungu.

Lire :  Beni : Une dizaine de morts et plusieurs maisons incendiées après affrontements FARDC-ADF à Kasusu Nzenga

Amour Imani Christian

Leave a Reply

Your email address will not be published.