RDC : 100.000 USD des députés du Nord-Kivu pour la ration des FARDC au front contre le M23 et les ADF

Les députés du Nord—Kivu ont réuni la somme de 100.000 USD pour la ration des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) engagées au front contre les forces négatives du M23 et les ADF, qui continuent à endeuiller les provinces de l’est de la RDC. Il s’agit là de leur contribution dans le cadre de « l’effort de guerre ».

« Nous avons réuni, dans l’immédiat, une somme de 100.000$ (cent mille dollars américains) comme contribution des députés nationaux du Nord-Kivu à la ration des unités des FARDC engagées au front contre les ADF et le M23 », ont-ils fait savoir dans une déclaration faite jeudi 26 mai devant la presse.

En effet, l’armée congolaise et les rebelles du M23 se sont de nouveau accrochés ces derniers jours sur plusieurs fronts dans la province du Nord-Kivu, provoquant des déplacements massifs des populations. Ces combats ont eu lieu vers Kibumba, dans le territoire de Nyiragongo, à une vingtaine de kilomètres au nord de Goma. Ils ont entraîné la coupure de la route nationale numéro 4, vitale pour l’approvisionnement du chef-lieu de la province, qui compte environ un million d’habitants, selon des sources locales, administratives et militaires.

Accrochages sur plusieurs fronts

Dans le même temps, des accrochages se sont produits un peu plus au nord, en territoire de Rutshuru, sur deux axes vers Bunagana, à la frontière ougandaise, et Rumangabo, base militaire où se trouve le quartier général du parc des Virunga, célèbre pour ses gorilles de montagne.

Depuis la reprise le 22 mai des combats avec le M23, environ 26.000 personnes se sont enfuies de leurs villages, trouvant refuge dans des localités voisines ou en Ouganda, où des milliers d’autres s’étaient mises à l’abri en mars lors de précédents affrontements, a indiqué dans un communiqué le Bureau des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA).

Lire :  Beni :25 journalistes formés pour lutter contre l'exploitation sexuelle

Ces affrontements se déroulent sur fond de tensions renouvelées entre le Rwanda et la République démocratique du Congo. Kigali a accusé lundi l’armée congolaise d’avoir tiré des roquettes vers le Rwanda, blessant plusieurs civils, tandis que le Rwanda, qui dément, est accusé par des militaires congolais de soutenir la rébellion du M23.

Ancienne rébellion tutsi vaincue en 2013 par les forces armées de RDC, le M23, a repris les hostilités en fin d’année dernière, en reprochant aux autorités de Kinshasa de ne pas avoir respecté des engagements sur la démobilisation de ses combattants. Lire aussi: Nord-Kivu : Les FARDC affrontent le M23 et ses supplétifs rwandais près de Goma

Leave a Reply

Your email address will not be published.