Assemblée nationale

La commission politique, administrative et juridique (PAJ) est appelée à travailler pendant dix (10) jours pour examiner en profondeur la proposition de loi portant révision de la loi électorale proposée par le G13, afin de ramener un texte potable à la plénière en vue de son adoption et envoi au Sénat pour une seconde lecture.

C’est après avoir levé des options sur les différentes thématiques proposées par le G13 dans cette proposition de loi portant révision de la loi électorale, que l’Assemblée nationale a envoyé ce texte à la commission PAJ.

 « Il y a eu 18 thématiques que contient la proposition de loi initiée par le groupe de 13 personnalités, après avoir vidé ce préalable à présent nous envoyons cette proposition de loi avec toutes les options adoptées par la plénière pour un examen approfondi dans notre commission PAJ. Le bureau invite ladite commission à tout mettre en œuvre pour réaliser le travail dans le délai. Nous sommes le 12 mai et je voudrais que le 23 mai si ce n’est pas férié que nous puissions organiser une plénière pour adopter et envoyer au Sénat de sorte qu’avant la fin du mois que la loi soit promulguée et le 15 nous partons en vacances. Donc nous accordons 10 jours à la commission à partir de demain vendredi 13 mai jusqu’au 23 mai 2022 », a dit Christophe Mboso.

Signalons quelLe G13 n’a pas pris part à cette plénière consacrée à la levée des options dans le cadre de la réforme de la loi électorale. Les membres du G13 n’ont pas du tout apprécié la méthodologie de travail proposée par le président de l’Assemblée nationale et ont décidé de quitter la plénière. En revanche, du côté de l’Union sacrée, Jean-Baudouin Mayo estime que le fait que la proposition de loi était déjà déclarée recevable, elle n’appartient plus au G13 pour chercher à imposer une conduite mais plutôt à la plénière.

Lire :  Ass. Nat. : Une plénière mardi pour l'examen de la motion de censure contre le 1er ministre

Lors du débat, la plénière a décidé de maintenir certaines innovations tandis que d’autres n’ont pas été retenues. Christophe Mboso a même invité ceux qui ne sont pas de la commission PAJ mais qui ont d’autres propositions de se joindre aux travaux des députés nationaux membres de ladite commission. Lire aussi: Assemblée nationale : les députés du G13 quittent la plénière pour manque de débat sur la loi électorale

Leave a Reply

Your email address will not be published.