Ituri : la MONUSCO a évacué 8 blessés de Mongwalu après une attaque de la CODECO

La Coordination des Affaires humanitaires des Nations unies (OCHA) a évacué huit rescapés blessés, dont une femme, de Mongwalu à Bunia, lundi 9 mai. Il s’agit des victimes de l’attaque des miliciens à Mongwalu.

Selon le chargé de communication de la MONUSCO en Ituri, cette assistance consiste à sauver certaines victimes qui sont dans un état critique et leur permettre d’avoir accès aux soins de qualité.

« C’est l’esprit One UN qui a prévalu une fois de plus. Nous sommes ici en Ituri, où nous travaillons de concert avec nos agences des Nations unies. Donc, en coordination avec OCHA, la MONUSCO a procédé ce lundi matin à l’évacuation de huit blessés dont quatre graves. Ils sont en train d’atterrir au moment où je vous parle à l’aéroport de Bunia.  A partir de là, ils sont pris en charge par différentes structures médicales de la place », a indiqué Jean-Tobie Okala, chargé de communication de la MONUSCO en Ituri.

Une soixantaine de civils ont été tués dimanche 8 mai par des miliciens de la CODECO associés à ceux de la Force patriotique et intégrationniste du Congo (FPIC) dans la localité de Massasi, à 92 kilomètres au nord-ouest de Bunia, dans le territoire de Djugu. Selon le chef coutumier de cette entité, les victimes sont en majorité des orpailleurs. Des sources ont parlé également d’une trentaine de blessés. Lire aussi: Ituri : 15 déplacés tués dans une nouvelle attaque de la CODECO au camp Lodda

Lire :  Nord-Kivu :Une attaque Mai-mai Simba vide le village Bilulu de sa population

Leave a Reply

Your email address will not be published.