Tshopo : World Vision et la Fondation Tomisunga déterminés à réveiller le leadership des jeunes

Au moment où les économies mondiales commencent à ressentir les effets de la guerre en Ukraine, et où la RDC se prépare tant bien que mal aux prochaines échéances électorales, la Fondation Tomisunga, toujours fidèle à sa vocation d’entraide, comme l’indique son nom, s’est associée à l’ONG internationale World Vision, pour amener les jeunes de Kisangani à la prise de conscience de leur sort.

Ainsi, lors d’une conférence débat tenue dimanche 24 avril 2022 à la paroisse Saint Esprit de l’aumônerie universitaire catholique, au quartier plateau médical, dans la commune Makiso à Kisangani, World Vision et la Fondation Tomisunga ont voulu éveiller la conscience des jeunes afin qu’ils se réveillent et quittent la paresse, l’oisiveté et l’attentisme.

Les jeunes possèdent des qualités inexploitées

Le coordinateur a.i de la Fondation Tomisunga, Sédar Kalaki Koposi et le représentant de World Vision, Dany Loani notent que “les jeunes possèdent des qualités de leadership mais elles sont ignorées et non exploitées. Nombreux sont ceux d’entre eux qui perdent leurs temps dans des discussions, critiques négatives et non constructives ainsi que la manipulation politique »

Les conférenciers ont proposé des pistes de solution. Ainsi pour passer de l’oisiveté à l’engagement, le  Représentant de World Vision, Dany Loani a indiqué à l’assistance  que « le leadership ne se décrète pas, il est d’un caractère inné qui se vit et qui se pratique », il a énuméré quelques qualités que doit posséder un leadership qui puisse constituer un modèle: l’influence, c’est-à-dire la capacité de convaincre les gens, à travailler ensemble, avoir une vision, être serviteur, conduire les gens dans une voie qu’ils doivent suivre, mener les gens dans une bonne direction.

Participants à la conférence-débat

Il a évoqué aussi la responsabilité, la redevabilité, l’intégrité, le sens d’initiative, l’autodiscipline, la bonne échéance, le travail en équipe, l’aptitude de se donner aux priorités des autres, le sens des relations, la communication, formation des leaders pour ne citer que celles-là.

Lire :  Tshopo : le Gouverneur Walle Lufungula évincé

Encourager le leadership des jeunes

Mais, pour y arriver, il faut observer les caractéristiques suivantes : commencer par les priorités des autres, entrer en relation avec les choses qui vous tiennent à cœur ; ne pas aller à l’encontre des bonnes mœurs, convenir avec les croyances de leader et savoir bien communiquer…

Vue des participants à la conférence-débat

Pour sa part, le coordinateur a.i de la Fondation Tomisunga, Sédar Kalaki Koposi, justifiant la tenue de cette conférence a révélé que l’objectif de leur campagne est de voir les jeunes se regrouper en clubs des jeunes, leaders capables d’influencer les autres jeunes à inculquer la culture d’entreprenariat de façon à combattre la paresse, l’oisiveté, la manipulation politique.

Dans les semaines qui suivent des activités de formation et de sensibilisation sont prévues pour éveiller la conscience des jeunes à prendre à bras-le-corps leurs destinés. Lire aussi: Kisangani : 400 bénévoles formés en leadership par la fondation Tomisunga

Claudine Amisi/ Kisangani