RDC : Le Mouvement du 23 mars « M23 » annonce un cessez-le feu unilatéral

Dans un communiqué posté sur Twitter, vendredi 1er avril, le mouvement du 23 mars « M23 » annonce un cessez-le feu unilatéral. Dans cette communication, le M23 déclare qu’il reste « fidèle à sa ligne politique qui est celle de règlement pacifique de la crise qui l’oppose au gouvernement de la République »

Le Mouvement reconnu en RDC comme pro-rwandais affirme que « la tension militaire observé ces derniers jours dans les territoires de couture relève de l’initiative offensive de DC à laquelle l’armée révolutionnaire congolaise a opposé une stratégie défensive appropriée.

Bertrand Bisimwa Président du M23
Bertrand Bisimwa Président du M23

Les unités de l’ARC engagées dans cette stratégie se sont retirées des espaces pour occuper des positions défensives de manière à élargir la zone qui les sépare des FARDC en vue d’éviter toute nouvelle confrontation. De ce fait, il sera donc plus facile d’identifier la partie qui prendra l’initiative de la guerre »

Pour conclure, le communiqué signé par le porte-parole militaire de l’ARC, le major Willy Ngoma, annonce qu’ « à dater de ce vendredi 1 avril 2022 notre mouvement décrète un cessez-le-feu unilatéral pour permettre aux autorités du pays d’amorcer un dialogue pour un règlement pacifique de la crise qui nous oppose depuis plus d’une décennie. Toutefois, l’armée révolutionnaire congolaise se réserve le droit de riposter vigoureusement en cas d’une nouvelle initiative de guerre de l’armée nationale ou de ses supplétifs ».

Pour rappel, des affrontements intenses ont opposé les Forces armées de la RDC aux miliciens du Mouvement du 23 mars « M23 », dans le territoire de Rutshuru, précisément dans les localités de Bunangana, Runyonyi et Tchanzu, au Nord-Kivu, occasionnant le déplacement des populations vers l’Ouganda voisin. Depuis jeudi cependant, le calme est revenu, après la cessation des hostilités. Lire aussi: Nord-Kivu : d’intenses combats opposent les FARDC aux rebelles du M23 autour de Runyonyi et Tchanzu

Lire :  Beni: Une bande de criminels présentée à la presse