Covid-19 : le gouvernement congolais lève le couvre-feu et assouplit d’autres mesures barrières

Le gouvernement Congolais a annoncé l’actualisation des mesures anti-covid-19, au regard de l’évolution positive de la situation de la pandémie au pays. Patrick Muyaya, ministre de la Communication et Médias et porte-parole du gouvernement, a fait savoir qu’en dehors du couvre-feu levé avec effet immédiat, le gouvernement a pris d’autres mesures et reconduit des mesures sur le respect des gestes barrières, à la suite de la réunion du comité multisectoriel de lutte contre la covid-19 tenue autour du Président de la République Félix Tshisekedi.

Le comité multisectoriel de lutte contre le Covid-19 en réunion

« Il est décidé la levée immédiate du couvre-feu sur toute l’étendue du pays sauf pour les provinces sous état de siège, la suppression des tests covid-19 à l’entrée du territoire national pour tout voyageur complètement vacciné, la suppression des tests covid-19 pour tout voyageur complètement vacciné à l’intérieur du pays pour les vols domestiques. Cependant, le gouvernement de la République Démocratique du Congo attire l’attention sur le fait que la levée du couvre-feu ne signifie nullement la fin de la pandémie en République Démocratique du Congo surtout avec le risque de survenue d’une éventuelle 5e vague au regard de la saisonnalité observée après ces deux dernières années de lutte contre cette pandémie », a dit Patrick Muyaya dans une communication faite lundi 14 février 2022.

Le ministre Muyaya, le professeur Muyembe et le commissaire Kasongo

Les Gestes barrières restent de stricte application

« C’est ainsi que les gestes barrières ainsi que les autres mesures précédemment édictées restent de stricte application. Il s’agit pour rappel le port obligatoire et correct de masque dans tous les espaces publics notamment les lieux de travail, les écoles, les lieux des cultes, lieux de commerce, les banques, les lieux du déroulement des activités sportives, les universités, les hôpitaux, transports publics, les restaurants, les établissements d’hébergement et tous les édifices publics, Etc. Il s’agit d’un masque sans ventilation fabriqué en tissu ou en matière jetable qui soit juste étroitement sur le visage, couvre le nez, la bouche et le menton, destiné à empêcher la contamination par une proximité ou contact entre personnes, les accessoires en tissu de type bandana, écharpe ou foulard ne peut plus être assimiler à des alternatives au masque » ;

Lire :  CAF-C1: le T.P Mazembe bat Pyramids FC et file en quart de finale

Dans le même registre, il y a également : • le renforcement des dispositifs de contrôle et de prévention à chaque entrée d’un édifice public important, la prise de la température corporelle, le lavage des mains à l’eau et au savon ou l’application des gels hydro alcooliques ;

• Le strict respect de la distanciation physique en tout lieu ;

• Dans les transports publics tous les passagers devront être assis avec l’exigence de porter le masque et de respecter les gestes barrières ;

• À l’intérieur des marchés publics, l’entrée est subordonnée à la prise de la température corporelle et lavage des mains à l’eau et au savon et au port obligatoire et correct du masque ;

• Les manifestations publiques, réunions, célébrations, mariage, réception, l’après funérailles, anniversaire, rencontre sportive, concert, etc., se déroulant dans un espace extérieur ou privé clos ne devant pas excéder plus de 50% de la capacité ;

• Les veillées mortuaires dans les funérariums où à domicile sont strictement interdites, les dépouilles mortelles seront directement conduites de la morgue au lieu d’inhumation avec un nombre d’accompagnateurs n’excédant pas 50 personnes.

Vaccination recommandée aux congolais

Félix Tshisekedi vacciné contre covid-19
Félix Tshisekedi vacciné contre covid-19

À côté des mesures barrières, le gouvernement a rappelé l’importance de se faire vacciner : « Comme il a été observé à travers le monde la vaccination réduit sensiblement l’impact de la pandémie, c’est ainsi que le gouvernement recommande fortement à la population congolaise de se faire massivement vacciner ».

Lors d’un point de presse à Kinshasa, le ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention Jean-Jacques Mbungani avait justifié l’assouplissement des mesures par le fait qu’actuellement la pandémie est maîtrisée au pays au regard des différentes données scientifiques et cliniques.

Lire :  L’opposition maintient sa marche pour ce samedi et passe outre le report annoncé par Ngobila

Pour lutter contre la propagation de la covid-19, le gouvernement de la République avait pris plusieurs mesures dont le couvre-feu. Avant il était de 22h à 4h avant d’être repoussé de 23h à 5h. Lire aussi: La DGM se ravise : la vaccination anti-COVID-19 n’est pas obligatoire à l’entrée et sortie de la RDC