Professeurs ESU

Le gouvernement a entamé le mercredi 26 janvier dans la salle de réunion du ministère de la Fonction publique, une série des négociations avec les délégués des professeurs d’université et d’Instituts supérieurs, du corps scientifique et administratif de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU), en grève depuis le 05 janvier.

Ces négociations ont pour objectif de trouver des solutions idoines aux revendications des enseignants et administratifs afin de garantir un déroulement harmonieux de cette année académique marquée par la généralisation du système de Licence-Master-Doctorat (LMD).

Le vice-Premier ministre, ministre de la Fonction publique, le ministre d’Etat au Budget ainsi que celui de l’ESU représentent le gouvernement et ont pu s’enquérir des revendications des professeurs et des autres corps en vue de trouver des solutions idoines.

Ces trois membres du gouvernement devront faire part de ces revendications au Président de la République et au Premier ministre, avant de se retrouver à nouveau, le lundi 31 janvier 2022, sur la table des négociations avec ces représentants du personnel de l’ESU, renseigne le ministère de l’ESU.

Lire aussi: Enseignement supérieur : les professeurs d’universités décrètent une grève sèche de 21 jours

Lire :  Kinshasa : grogne des agents de l’administration pénitentiaire

Leave a Reply

Your email address will not be published.